Accueil > La violence, la pitié et la honte

AHUM 15F00 - La violence, la pitié et la honte

Type d'enseignement : Cours magistral seul

Semestre : Automne 2017-2018

Nombre d'heures : 40

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

Le cours d'humanités suppose curiosité culturelle et réflexion critique, goût de la lecture et capacité aux questionnements. Il développera le sens des problèmes et constituera une initiation à l'art d'écouter, parler, voir et écrire. L'accent sera mis sur la construction conceptuelle, la rhétorique argumentative, l'élégance de la présentation oratoire.

Descriptif du cours

De la bataille de Marathon aux attentats terroristes de 2001, du mythe de la guerre primitive aux utopies pacifistes, du péril de la guerre civile à la menace d'une guerre totale, en passant par des violences qui sont le fait de l'Etat contre ses propres sujets (punitions, répressions, génocides), nous poserons le problème de la violence politique au moins dans trois dimensions : étiologique (l'analyse des causes), morphologique (la cartographie des formes), thérapeutique (proposition des remèdes). Cette plongée dans le mal politique se fera en prenant appui sur des textes philosophiques et littéraires, des œuvres d'art et des séquences historiques, bref tout ce qui nourrit ce qu'on appelle les « humanités politiques ». Nous poserons le problème de deux grands affects qui représentent l'écho dans la sensibilité de l'insupportable de la violence : la pitié et la honte. Chaque séance sera l'occasion d'exposer un horizon problématique déterminé, à propos duquel on articulera un certain nombre de concepts décisifs et qu'on illustrera des textes choisis. L'étudiant devra préparer la séance par la lecture intensive des extraits envoyés en amont. L'objectif est, comme on a dit, l'apprentissage du jugement critique : les textes sont davantage donnés à lire comme des invitations à la réflexion et à la problématisation que comme des contenus inertes de connaissance à restituer.

Enseignants

  • ASSENNATO, Marco (Consultant)
  • GROS, Frédéric (Professeur des Universités à Sciences Po)

Mode de validation

Au moment du contrôle (un écrit de 3 heures), une question de synthèse sera posée. Pour y répondre, l'étudiant devra, dans une reprise critique, mobiliser les contenus de connaissance proposés tout au long du cours, ainsi que des éléments de culture qu'il aura pu acquérir dans les lectures supplémentaires proposées. A mi-parcours, des séances de méthodologie seront proposées par le formateur pour aider à saisir la nature de l'exercice demandé.

Lectures principales demandées

  • Shakespeare, Richard III
  • N. Machiavel, Le Prince
  • H. Arendt, Sur la violence
  • P. Lévi, Si c'est un homme