Accueil > La voix dans tous ses états : les opéras italiens de Mozart ou l'art d'enchanter

BDBA 1690 - La voix dans tous ses états : les opéras italiens de Mozart ou l'art d'enchanter

Type d'enseignement : Atelier

Semestre : Automne 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

Niveau 3/B2 en français obligatoire pour les étudiants internationaux. Il n'y a aucun prérequis pour suivre cet enseignement (il n'est pas nécessaire de savoir lire une partition ni d'être chanteur ou musicien ni même d'apprécier particulièrement l'opéra). Chaque étudiant s'engage à écouter dans leur intégralité les trois opéras au programme et doit être capable d'en présenter l'argument et la progression de l'intrigue.

Descriptif du cours

Cet atelier vise à explorer les différentes ressources et usages de la voix humaine, qu'elle soit projetée, parlée, chantée. Il s'agit de faire prendre conscience aux étudiants du lien organique entre le corps, la posture et la voix, et des effets que les modulations de la voix exercent dans le déploiement des relations sociales. Alors que les moyens de communication modernes ont tendance à occulter la richesse du spectre vocal, nous voudrions redonner à la voix toute son autorité émotionnelle, restituer l'intégrité qui unit le corps et la voix, et ainsi réapprendre à transmettre mais aussi à écouter. Or les opéras italiens de Mozart, mis en musique sur des livrets de Lorenzo Da Ponte, constituent une source de premier ordre pour réfléchir aux rapports d'une part entre le texte écrit, la voix parlée et la voix chantée, et d'autre part entre le registre vocal et les émotions véhiculées selon le timbre, le souffle et le débit privilégiés. Ces différents aspects seront également abordés historiquement car c'est précisément au XVIIIe siècle que l'opéra en tant que musique vocale profane s'impose en Europe comme le genre musical par excellence et comme l'aiguillon des pratiques mondaines des élites urbaines et aristocratiques. Dans cette perspective, l'analyse socio-historique de la carrière de Mozart permettra de mener une réflexion sur les usages sociaux et politiques de l'opéra au temps des Lumières, au moment même où l'univers des professionnels de la scène se structure, se hiérarchise et s'émancipe toujours plus du pouvoir politique et des contraintes mécénales. Tout au long des 12 séances, les enseignants veilleront à une constant aller-retour entre l'écoute active et guidée des opéras de Mozart d'un point de vue historique et musicologique, et la mise en pratique vocale de cette sensibilité éveillée, en espérant par le travail du chant, donner aussi aux étudiants les moyens et outils corporels et vocaux de réenchanter aussi leur travail quotidien à l'oral.

Enseignants

  • MAURUS, Elsa (Cantatrice)
  • TRAVERSIER, Mélanie C. (Historienne / Comédienne)

Mode de validation

-Chaque étudiant s'engage à écouter dans leur intégralité les trois opéras au programme (disponibles gratuitement sur youtube ou deezer) et doit être capable d'en présenter l'argument et la progression de l'intrigue. -L'assiduité est une nécessité. -Rendant compte aussi bien des aspects théoriques et historiques abordés que des exercices pratiques, chaque étudiant réalisera tout au long des 12 séances un « journal de bord » où il fera part de ses impressions, commentaires, progrès, questionnements... L'ensemble sera remis lors de l'avant-dernière séance sous un format librement choisi par l'étudiant. -Le travail de la voix : exercices pratiques en cours, évalués régulièrement (jeux vocaux en modulant les différents paramètres de la voix, improvisations, travail de la posture…) ; la capacité d'écoute sera particulièrement examinée ainsi que la créativité par rapport aux exercices proposés. Il ne s'agit pas d'évaluer la justesse de la voix chantée mais de faire saisir tous les paramètres de la voix (murmurée, chantée, parlée…), d'apprendre à les utiliser, de jouer avec en appréhendant mieux le rapport entre la voix et le reste du corps. La 6e séance (« vos goûts ») et la 12e séance (« carte libre vocale ») seront entièrement consacrées à la découverte des potentialités de la voix de chaque étudiant.

Lectures principales demandées

  • Jean ABITBOL, L'Odyssée de la voix, Paris, Robert Laffont, 2005
  • Benoît AMY DE LA BRETEQUE, À l'origine du son, le souffle. Le travail de la respiration pour la voix et pour l'instrument à vent, Solal, 2000
  • Blandine CALAIS-GERMAIN, Respiration, Ed. Désiris, 2005
  • Lorenzo DA PONTE, Mémoires, Paris, Mercure de France, 2000
  • Françoise DECROISETTE, Françoise GRAZIANI, Joël HEUILLON (dir.), La naissance de l'opéra. Euridice 1600-2000, Paris, L'Harmattan, 2002

Lectures complémentaires demandées

  • Norbert Elias, Mozart. Sociologie d'un génie, trad. fr., Paris, Seuil, 1991
  • Brigitte Massin, Mozart : les chemins de l'Europe, Strasbourg, Éd. du Conseil de l'Europe, 1997
  • Brigitte Massin et Jean Massin, Wolfgang Amadeus Mozart, Paris, Fayard, 1990
  • Richard Miller, Structure du chant, trad. fr., Paris, Cité de la Musique, 1996
  • Wolfgang Amadeus Mozart, Correspondance, édition de la Fondation Internationale Mozarteum, réunie et annotée par A. Bauer, O. Deutsch et J. Eibl, trad. de Geneviève Geffray, Paris, Flammarion 1986-1999, 7 vol.
  • Jean-Jacques Rousseau, L'Essai sur l'origine des langues, 1781, rééd. Paris, Flammarion, 1993