Accueil > Scénariser nos tragédies

BDBA 6360 - Scénariser nos tragédies

Type d'enseignement : Atelier

Semestre : Automne 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

Niveau 3/B2 en français obligatoire pour les étudiants internationaux. Avoir une tenue souple pour le travail et ce dès la première séance.

Descriptif du cours

Nous sommes bombardés d'images et d'informations, elles font partie intégrante de nos vies. Nos émotions souvent passent par ce filtre. Via les médias, le net, les films, les séries. Les tragédies aussi passent par ce filtre. Elles sont de fait scénarisées. Dans cet atelier, scénariser nos tragédies sera une façon de les interroger, dans leur essence, à leur source. Et chercher à comprendre comment nous les ingérons, nous les ressentons, comment notre société vit avec, ce qu'elle en fait, de quelle manière elle les restitue, les cache ou les provoque. Nous poserons également la question de la frontière entre réalité, information et fiction. Comment elles s'alimentent l'une l'autre. Se confondent parfois. Nous le ferons avec cet instrument ludique qu'est le théâtre, engageant réflexion, créativité, vivacité des corps et surtout une notion fondamentale du collectif. Cet atelier fera donc appel à votre imaginaire pour mettre en jeu et improviser toute une série de scénarios autour de situations de crises, collectives ou individuelles, intimistes ou grandiloquentes. Tous vos bagages seront les bienvenus, que ce soit musical, culturel, si vous parlez plusieurs langues, si vous maniez diverses disciplines, si vous aimez chanter, danser ou pas… Le matériau texte sera « Atteintes à sa vie », une pièce de l'auteur britannique contemporain, Martin Crimp, qui traite non sans humour de ces thèmes. La particularité de cette pièce réside dans le fait qu'elle est composée de différents scénarios à l'intérieur desquels beaucoup est à inventer. Définir les personnages, le lieu et le décor où l'histoire se déroule. Ce sera donc à nous de créer le cadre de notre imaginaire. Nous développerons également certains « outils » de travail permettant d'aborder des questions fondamentales liées au jeu de l'acteur : disponibilité physique, écoute, respiration, rapport au présent du jeu, intelligence du texte et de ses enjeux, rythme. Chaque séance commencera par un training, fait de différents exercices physiques et ludiques, visant à développer les perceptions du corps. Nous tenterons de créer des ponts entre ces exercices très concrets et la suite du travail. Programme des séances : Séances 1 et 2 : Présentation de l'atelier et de ses objectifs. Echauffement physique et travail sur le groupe. Réflexion sur l'écriture de Martin Crimp, qu'est-ce que « scénariser la tragédie », choix des scénarios d' « Atteintes à sa vie » à explorer. Séances 3 et 4 : De la lecture à la dramaturgie. De la dramaturgie à la proposition d'acteur. Improvisations individuelles et collectives autour des différents scénarios de la pièce de Crimp. Séances 5 à 10 : Exercices visant à développer l'imaginaire dans les différents scénarios choisis. Débrider la créativité. Libérer la force de proposition. Travail plus précis sur les fondamentaux du jeu de l'acteur. Séances 11 et 12 : Filage du travail effectué sur l'ensemble des scénarios. Faire des scénarios de chacun une pièce collective.

Enseignants

CONSTANT, Olivier (Comédien)

Mode de validation

1- Engagement personnel dans la recherche avec le groupe (qualité d'écoute, de réactivité, d'apprentissage des textes, de propositions avant et pendant les séances) 2- Assiduité : la présence et la ponctualité (Une personne manquante et tout le groupe est pénalisé) 3- Qualité de la progression dans le travail à la fin de l'atelier

Lectures principales demandées

« Atteintes à sa vie » de Martin CRIMP