Accueil > L'art délicat de la critique de cinéma : des outils d'écriture au service d'un point de vue original

BDBA 6680 - L'art délicat de la critique de cinéma : des outils d'écriture au service d'un point de vue original

Type d'enseignement : Atelier

Semestre : Printemps 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

Niveau 4/C1 en français obligatoire pour les étudiants internationaux. Une vraie passion pour le cinéma et un goût prononcé pour l'écriture.

Descriptif du cours

Dans un monde saturé d'images, de plus en plus fugaces et éphémères, diffusées sur d'innombrables plateformes, le cinéma tente de proposer des continuums d'images qui véhiculent du sens et s'inscrivent dans la durée. Les grandes fictions nous aident d'ailleurs souvent à décrypter notre monde. À partir de là, l'exercice critique permet l'élaboration d'un point de vue, tant à l'écrit qu'à l'oral. Bien entendu, il s'agit avant tout d'acquérir les outils d'analyse nécessaires pour éduquer et aiguiser le regard. Mais il convient ensuite de se les approprier pour solliciter sa subjectivité et étayer un propos élégamment formulé. Au-delà du seul cinéma, l'étudiant comprendra davantage comment porter un regard critique sur l'océan de signes qui l'environne et sur les enjeux politiques et culturels auxquels il est confronté quotidiennement. La posture du critique repose sur un apparent paradoxe : en effet, il est censé porter un jugement sur une œuvre sans être lui-même créateur, ce qu'on lui reproche d'ailleurs bien souvent. C'est encore plus frappant du cinéma, forme artistique populaire par excellence, où d'innombrables spectateurs peuvent s'improviser "critiques" en utilisant les blogs, réseaux sociaux et sites spécialisés pour partager leur point de vue. Et pourtant, la fonction du critique digne de ce nom ne consiste pas tant à formuler un avis qu'à apporter un éclairage pertinent sur l'œuvre : il doit permettre au spectateur d'aller au-delà de la surface des images pour en discerner le sens caché et d'inscrire le film dans une continuité. Nul besoin, donc, d'être soi-même artiste pour assumer le rôle du critique. Bien au contraire, mieux vaut se situer en dehors du champ de la création pure – l'exercice critique pouvant s'apparenter à une forme hétérodoxe de création – pour porter un regard analytique sur l'œuvre. Au cours de ces douze séances, on détaillera les outils essentiels au métier de critique et on s'attardera sur l'élaboration et la construction du texte critique en fonction du lectorat auquel on s'adresse. Surtout, les étudiants seront constamment mis à contribution en se frottant à l'exercice critique individuel et collectif.

Enseignants

GARBARZ, Franck F. (Auteur)

Format pédagogique

Initier les étudiants à l'exercice de la critique de cinéma, en leur apprenant à décrypter l'objet cinématographique et à formuler une analyse sous une forme élégante et attrayante. Savoir se documenter sur le film étudié afin de le contextualiser, puis faire preuve de concision et de précision lexicale. Savoir distinguer entre les différents lectorats (ou publics) auxquels on s'adresse pour mieux orienter la critique. S'exercer à la critique sous ses diverses formes et ses multiples supports : écrit (revues spécialisées, hebdomadaires d'information générale, quotidiens…) et oral (radio, télévision), interactif (site Internet, blog).

Mode de validation

Les étudiants seront évalués à partir de leur participation active en cours et des exercices oraux (exposé et débat critique) et écrits (deux examens sur table). Ils auront donc quatre notes en tout. Pour les exposés critiques, il s'agira de dégager les enjeux du film, d'en cerner les références, et de savoir repérer le courant esthétique dans lequel il s'inscrit. L'étudiant pourra ainsi, fort des outils d'analyse acquis en cours, proposer un point de vue argumenté et personnel sur l'œuvre considérée. Concernant les débats, les étudiants devront non seulement faire appel aux mêmes qualités que pour les exposés critiques, mais développer leurs capacités d'argumentation et d'écoute du point de vue d'autrui.

Lectures principales demandées

BAZIN André, Qu'est-ce que le cinéma ?, Paris, Cerf, 1976

Lectures complémentaires demandées

  • CIMENT Michel et ZIMMER Jacques (dir.), La critique de cinéma en France : histoire, anthologie, dictionnaire, Paris, Ramsay, 1997
  • PREDAL René, La critique de cinéma, Paris, Armand Colin, 2004
  • AUMONT Jacques et MARIE Michel, L'analyse des films, Paris, Armand Colin, 2004
  • Filmographie :
  • The Yards de James Gray
  • L'humanité de Bruno Dumont
  • Une vie de Stéphane Brizé
  • Les huit salopards de Quentin Tarantino