Accueil > Objets, images et textes : saisir le réel avec le poème

BDBA 6770 - Objets, images et textes : saisir le réel avec le poème

Type d'enseignement : Atelier

Semestre : Automne 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

aucun

Descriptif du cours

Cet atelier veillera à remettre en cause les lieux communs toujours tenaces à l'encontre de la poésie. Il s'agira d'expérimenter différentes écritures poétiques à partir des multiples composantes de notre environnement personnel. Articles de journaux, objets personnels, photographies, œuvres d'arts, tout peut être prétexte à expérimenter une écriture dont l'exigence première est la remise en cause des attentes de chacune et de chacun. Evidemment, les lectures et écritures personnelles des étudiants sont placées au centre de l'atelier. Une exploration ouverte de thèmes (descriptions des « modèles » retenus) et des formes d'écriture poétique est menée en compagnie d'un ensemble d'écrivains français et étrangers qui, autrefois comme aujourd'hui, ont porté sur le réel des regards qui interrogent notre époque et qui pourront nourrir le questionnement des étudiantes et étudiants. Il leur sera d'ailleurs demandé de visiter au moins une exposition ou d'assister à un concert. Et d'en rendre compte d'une manière qui, partant d'une œuvre, privilégiera, l'expression des sensations. Les douze séances du semestre permettront d'aborder six séquences principales, décrites ci-dessous. Pour chacune des séquence, une anthologie doit être lue et ressentie par chacune et chacun des étudiants. Les étudiantes et les étudiants tiennent un carnet de bord tout au long du trimestre. Véritable atelier d'écriture, ce carnet contient, dans l'ordre qui conviendra à chacune et à chacun, les compte rendus critiques des textes lus, des expositions vues, des concerts entendues, les exercices personnels d'écriture poétique, les impressions au regard de la pratique d'écriture. Dans le déroulement de l'atelier, la participation de chacune et de chacun est essentielle. L'évaluation tiendra évidemment compte de cette participation mais aussi de l'engagement dans les exercices d'écriture et de la tenue du carnet de bord. Le plan du cours est susceptible d'être modifié selon les interventions et les demandes de chacune et de chacun. Programme des séances : Séances 1et 2 : Partir d'une photo Séances 3 et 4 : Partir d'un tableau Séances 5 et 6 : Partir d'une musique Séances 7 et 8 : Partir d'un objet Séances 9 et 10 : Partir d'un article Séances 11 : Bilan 1. Rencontre avec Claude Ber, auteure contemporaine de poésie. (Autour du recueil, Il y a des choses que non) Séance 12 : Bilan 2 Pour les séquences 1 à 10, une anthologie de poèmes sera donnée aux étudiantes et aux étudiants. Les commentaires et les questions de chacune et de chacun guideront le parcours. L'expression « Partir de » qui ouvre les premières séquences, signifie que l'on écrira à partir du sujet nommé dans le titre. Mais cette expression est polysémique. Aux étudiantes et étudiants de montrer comment on peut « partir de » tous ces sujets. Les séances permettront d'alterner des pratiques différentes : lecture, écriture, prestation orale.

Enseignants

PELLETIER, Alexis (Professeur agrégé)

Format pédagogique

Susciter la curiosité pour des aspects insoupçonnés de l'écriture Etablir des passerelles entre l'écriture poétique et le monde contemporain Développer l'intérêt pour des expressions qui s'écartent des attentes de l'académisme Associer la poésie au plaisir de lire, de dire et d'écrire Comprendre que lecture et écriture sont intimement liées.

Mode de validation

C'est la participation de chacune et de chacun, l'assiduité et les efforts réguliers et constants qui assurent la réussite de cet atelier. Le carnet de bord tenu par les étudiants au jour le jour fait l'objet d'une évaluation à partir de la 10e séance. Il permet d'évaluer le rapport de chacune et de chacun à l'écriture poétique. S'il n'est pas tenu au jour le jour son évaluation sera évidemment épineuse. La prestation orale, à partir d'une exposition (ou d'un concert), assure la deuxième part de l'évaluation. On évalue ici la prestation orale, mais le texte de celle-ci peut être réécrit jusqu'à ce qu'une forme achevée soit donnée à cette écriture. Les exercices d'écriture font l'objet d'une troisième note. Il sera régulièrement demandé aux étudiantes et aux étudiants d'achever les exercices d'écriture mis en place pendant les ateliers.

Lectures principales demandées

  • Claude Ber, Il y a des choses que non, éditions Bruno Doucey, 2016
  • Olivier Barbarant, Odes dérisoires et autres poèmes, Poésie Gallimard, 2015
  • James Sacré, Figures qui bougent un peu, Poésie Gallimard, 2015

Lectures complémentaires demandées

  • Antoine Emaz, Caisse Claire, Points Seuils, 2007
  • Michel Butor, Par le temps qui court, Orphée. La Différence, 2016.
  • Valérie Rouzeau, Pas Revoir, La Petite Vermillon, La Table Ronde 2010
  • Richard Brautigan, Pourquoi les poètes inconnus restent inconnus, Points Seuils, 2017.
  • Paul Celan, Choix de poèmes réunis par l'auteur, Poésie Gallimard, 1998.
  • Dominique Fourcade, En laisse, P.O.L, 2005
  • Yves di Manno, Isabelle Garron, Un nouveau monde. Poésie en France – 1960-2010, Flammarion, 2017
  • Giorgio Agamben, Qu'est-ce que le contemporain ? Rivages Poche, 2015