Accueil > Conférence de lecture de Camille RICHERT (1)

BHUM 15F10 - Conférence de lecture - Camille RICHERT (1)

Type d'enseignement : Séminaire

Semestre : Automne 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Voir les plans de cours et bibliographies

Pré-requis

aucun

Descriptif du cours

Les conférences de lecture proposées aux étudiant.e.s de première année de Bachelor de Sciences Po portent sur une acception de la violence en tant que sentiment de refus et de révolte face à une domination économique, sociale ou bien encore de genre. Si la violence de la guerre y sera éminemment présente à travers différents supports, la violence que je qualifierais de quotidienne et sourde – celle qui est au principe, entre autres, de luttes sociales pour l'amélioration des conditions de vie et de travail, pour l'égalité des sexes, le respect des différences de genre, le droit à la visibilité des minorités et à leur existence publique – sera envisagée comme le pendant larvé de ces éclats de révolte du peuple. Ce corpus devra permettre aux étudiant.e.s d'appréhender de façon sensible les thèmes de la violence physique comme de la violence structurelle, ceux de l'outrage comme de l'anesthésie, ceux de la monstruosité comme de la normalité de la violence. Un temps certain sera accordé durant les séances aux sentiments de honte et de pitié qui procèdent de la triade « voir – être vu.e – se voir », soit du résultat public démontré d'une violence intime éprouvée, ou, plus simplement énoncé, d'un ressort empathique du politique. Ainsi, il sera d'une part proposé de se saisir d'outils d'analyse d'œuvres, offerts aux étudiant.e.s comme moyens possibles de compréhension des ressorts symboliques de la violence. D'autre part, une réflexion sera amorcée sur la figuration artistique de la violence comme moyen de visibilisation, catalyse de la violence et comme début de sa conscientisation et de sa dénonciation. Enfin, dans une perspective d'histoire visuelle, l'idée de l'apathie suscitée par la manipulation des images sera abordée à la fin du cycle. Afin de répondre à ces questions, cette conférence de lecture sera divisée en 4 grands thèmes : • Premier thème (séances 1, 2 et 3) : faire œuvre de violence : enjeux de visibilisation de la violence. • Deuxième thème (séance 4 et 5) : images de guerre et guerre de l'image. • Troisième thème (séances 6, 7 et 8) : violence du travail et corps révoltés. • Quatrième thème (séances 9, 10 et 11) : la violence et le sensible : apogée et apathie de la violence figurée. Pour chacun de ces thèmes, la complémentarité se fera aussi bien sur le fond des problèmes abordés que sur la forme des supports de réflexion : une œuvre philosophique, une œuvre littéraire, une œuvre picturale.

Enseignants

RICHERT, Camille M. (Doctorante en Histoire de l'art)

Format pédagogique

L'espace moodle de Sciences Po constituera un espace privilégié d'échanges ; tous les textes reproduits y seront disponibles. Il appartient à chaque étudiant de prendre régulièrement connaissance des mises à jour.

Mode de validation

L'évaluation de cette conférence de lecture s'articulera autour de trois exercices distincts répartis tout au long de l'année. • Une présentation orale autour du ou des supports en lien avec la séance (30% de la note finale) Dès la deuxième séance et à chaque séance, un groupe de deux étudiant.e.s réalisera une présentation suivie d'un commentaire libre d'une quinzaine de minutes sur le support correspondant à la séance et en lien avec les thèmes étudiés au cours de l'année. Il s'agira pour ces étudiant.e.s d'exposer clairement les enjeux des supports de la séance et de proposer une lecture critique des principaux arguments développés par l'auteur ou l'artiste du support. Les étudiant.e.s seront évalué.e.s sur la précision de leur compréhension, la qualité de leur approche critique, leur capacité à tisser des liens entre les différents supports du cours, et enfin sur leur aptitude à oraliser, rendre vivant leur propos en un temps imparti. L'apport de références extérieures sera valorisé. L'évaluation portera plus particulièrement : 1) lorsqu'il s'agit d'un texte philosophique : sur la compréhension de sa structure argumentative, de son développement logique ; 2) lorsqu'il s'agit d'une œuvre littéraire ou plastique : sur la contextualisation historique et idéologique, sur la pensée des auteurs, sur la capacité à saisir la construction narrative et à attester d'une sensibilité au support. • Une lecture croisée s'appuyant sur plusieurs supports (20% de la note finale) En milieu d'année, l'enseignante donnera aux étudiants une liste de supports de nature différente mais se rattachant au thème de la violence, de la honte et de la pitié, et qui n'auront jamais été abordés lors des précédentes conférences. Les étudiant.e.s disposeront de deux semaines pour réaliser une lecture croisée de ces documents (1500 à 2000 mots environ). Cet exercice aura pour objectif d'apprécier le développement des capacités d'analyse des étudiant.e.s depuis le début de l'année universitaire, ainsi que leur capacité d'appropriation et le développement de leur sensibilité artistique pour les supports littéraires et plastiques. Il constituera un exercice préparatoire tant en terme de méthodologie que d'imprégnation des connaissances à l'exercice final. • Un travail individuel sur un texte en temps limité (50% de la note finale) Cet exercice se déroulera lors de la douzième et dernière séance de l'année universitaire. D'une durée de deux heures, ce travail individuel consistera en une composition à partir d'un extrait de texte étudié au cours de la conférence de lecture. Il sera attendu de l'étudiant.e qu'il ou elle fasse preuve de la maîtrise d'une méthode d'argumentation et de variation des outils d'analyse, qu'il ou elle sache mobiliser les contenus de connaissance proposés tout au long de la conférence et vus lors du cours magistral, ainsi que des éléments de culture qu'il ou elle aura pu acquérir dans les lectures supplémentaires proposées et des apports personnels. Attention : Il est rappelé que tout plagiat, toute copie partielle ou totale d'un document ou plus généralement toute atteinte à la probité et à la propriété intellectuelle est sévèrement réprimée, la sanction pouvant aller jusqu'à la non validation du module.

Lectures principales demandées

  • Il est demandé aux étudiant.e.s de se procurer les ouvrages suivants :
  • Robert Linhart, L'Établi, Paris, Les Éditions de Minuit, 1981, 180 pages (ISBN : 978-2-7073-0329-5) : 6,00 €.
  • Pierre Rosanvallon, Le Parlement des invisibles, Paris, Seuil, collection Raconter la vie, 2014, 68 pages (ISBN : 978-2-37021-016-6) : 5,90 €.

Plans de cours et bibliographies