Accueil > Citoyenneté et nationalité en Europe

CAFF 1960 - Citoyenneté, nationalté et minorité en Europe

Type d'enseignement : Enseignement électif

Semestre : Printemps 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

aucun

Descriptif du cours

L'objectif de cet enseignement est de doter les étudiants d'outils d'analyse nécessaires à une compréhension de la problématique de la citoyenneté, de la nationalité et du jeu des appartenances dans les sociétés européennes contemporaines par une mise en perspective théorique et historique, mobilisant notamment l'histoire et la sociologie politique. Plusieurs séances seront consacrées à des études de cas (les minorités hongroises et la citoyenneté « ethnique », la question des Roms, les nationalismes régionaux en Grande Bretagne ou en Espagne, etc.). Ces configurations particulières permettront de décliner la thématique selon plusieurs entrées : en termes de construction identitaire, de mobilisation identitaire, de mémoire, de citoyenneté,

Enseignants

CAPELLE-POGACEAN, Antonela A. (Chargée de recherche CERI, Sciences Po)

Mode de validation

Chaque étudiant devra effectuer, seul ou en binôme, un exposé oral de vingt minutes et une revue de presse. La note globale tiendra compte des résultats obtenus aux divers exercices de la façon suivante: Exposé – 50% Revue de presse – 30% Participation en classe – 20%

Lectures principales demandées

  • GOSEWINCKEL, Dieter, « The Dominance of Nationality? Nation and Citizenship from the Late Nineteenth Century onwards: a Comparative European Perspective », German History 26(1), 2008, p.92-108.
  • IORDACHI, Constantin, « Dual Citizenship in Post-Communist Central and Eastern Europe. Regional Integration and Inter-ethnic Tensions », in O.Ieda, U.Tomohico (eds.), Reconstruction and Interaction of Slavic Eurasia and its Neighboring World, Sapporo: Slavic Research Center, Hokkaido University, 2004, p.105-139.
  • MARTINIELLO, Marco, La démocratie multiculturelle. Citoyenneté, diversité, justice sociale, Paris, Presses de Sciences Po, 2011.