Accueil > Transitions énergétiques : enjeux et limites (cours en français)

CDEV 1100 - Transitions énergétiques : enjeux et limites

Type d'enseignement : Enseignement électif

Semestre : Printemps 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

aucun

Descriptif du cours

Au cours du 21e siècle, l'humanité va devoir affronter deux défis sans précédent. Le premier est de gérer la contrainte sur l'approvisionnement en combustibles fossiles alors qu'ils ont été disponibles en quantités sans cesse croissantes depuis le début de la première révolution industrielle. Le second est la confrontation à un changement climatique dont l'origine se trouve dans l'ampleur de nos émissions passées et actuelles de gaz à effet de serre, notamment dues à l'usage des combustibles fossiles. Il s'agit maintenant de faire en sorte que les conséquences futures de nos émissions actuelles restent gérables pour ceux qui auront à les supporter. Ces deux contraintes, alliées à une pression démographique persistante, imposent de faire évoluer le système énergétique actuel fondé sur des ressources carbonées non renouvelables vers un bouquet énergétique basé essentiellement sur des ressources non carbonées et renouvelables. Le cours s'efforcera de donner les principaux éléments de contenu et de méthode permettant de se repérer dans cet ensemble de questions dont la complexité tient à la variété des dimensions à prendre en compte. La mise en application des accords politiques (COP 21) et la révision de la politique énergétique française donneront une actualité exceptionnelle aux sujets abordés dans ce cours.

Enseignants

  • DEGREMONT-DORVILLE, Marie (Doctorante)
  • LEHOUCQ, Roland (Ingénieur chercheur)

Format pédagogique

1. Approfondir les notions relatives à l'énergie. 2. Comprendre les avantages et les inconvénients des différentes sources d'énergie. 3. Analyser et comprendre un scénario de transition énergétique. 4. Comprendre le rôle des sciences dans la transition énergétique et être capable d'esprit critique sur les arguments et les scénarios proposés. 5. Connaître les différents acteurs de l'énergie. 6. Comprendre le rôle des politiques publiques. En plus des 24 heures de cours (6 séances de 4 heures), il est prévu 4 heures d'exercices pratiques et 2 visites de sites industriels (centrale à charbon du Havre, centrale nucléaire de Paluel). Des questions de réflexion en groupe seront posées aux étudiants et leur restitution non formelle se fera durant les séances d'exercices pratiques, quelques semaines plus tard.

Mode de validation

L'évaluation se fera en deux temps. D'abord, les étudiants devront rédiger une note de synthèse sur un sujet à leur initiative ou à choisir dans une liste proposée par les enseignants. Ce texte de 1 800 à 2 400 mots sera à remettre le 20 avril au plus tard, sous forme électronique (format Word ou Open Office). Ensuite, la séance du 13 avril sera consacrée à un test écrit d'environ deux heures constitué d'un ensemble de questions courtes et d'un exercice.

Lectures principales demandées

Atlas des énergies mondiales, 2e édition, B. Barré et B. Mérenne-Schoumaker, éditions Autrement, 2015

Lectures complémentaires demandées

  • Atlas des énergies: ressources, consommation et avenir, J.-P. Favennec et Y. Mathieu, Armand Colin, 2014
  • Déchiffrer l'énergie, B. Dessus, Belin, 2014
  • Transition énergétique pour tous, J.-M. Jancovici, Odile Jacob, 2013
  • Quelle transition énergétique ?, Henri Safa, EDP Sciences, 2013