Accueil > La gouvernance de la transformation numérique : enjeux et défis de la révolution de l'immatériel

CECO 1805 - Gouvernance de la transformation numérique: enjeux et défis de la révolution de l'immatériel. (La)

Type d'enseignement : Enseignement électif

Semestre : Printemps 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

aucun.

Descriptif du cours

Le phénomène numérique et sa gouvernance soulèvent plus que jamais de nombreux débats économiques, mais également politiques et sociétaux depuis les révélations d'Edward Snowden sur l'étendue des pratiques de surveillance électronique du gouvernement américain ou les cyberattaques ciblant la candidate démocrate Hillary Clinton à l'élection présidentielle américaine. Auparavant dominée par des débats entre opérateurs techniques, la question de la gouvernance de la transformation numérique devient de plus en plus transversale et interdisciplinaire. Il s'agit, déjà, d'une révolution économique dont les enjeux sont considérables : 3 milliards d'individus dans le monde sont connectés à internet ; l'économie numérique croit de 15% à 25% par an dans certains pays en voie de développement ; à terme, certains chercheurs estiment le poids de l'économie immatérielle à 20% du PIB mondial. La transformation numérique est également lourde en conséquences juridiques, sociales et sociétales. Elle brouille des catégories préexistantes entre consommateur et producteur, entre employé et employeur, et rend le droit actuel peu opérant. La croissance du secteur de l'économie collaborative soulève la question de la pérennité de certains modèles de protection sociale. Le recours à l'Internet omniprésent a des impacts contradictoires sur la société et les individus : il risque de fragiliser certains droits individuels, tout en promettant de donner une portée renouvelée à l'expression collective et personnelle par l'intermédiaire des réseaux sociaux. Par ailleurs, les impacts politiques et géopolitiques de ce phénomène occupent une place de plus en plus centrale : le développement de la cybercriminalité, l'émergence de nouvelles entreprises globales à l'influence considérable rendent la gouvernance de ce phénomène d'autant plus sensible que l'Internet est complètement dépourvu d'autorité centrale. Les Etats sont obligés de prendre en compte ce phénomène, en se transformant en interne mais également en appréhendant de nouveaux dangers. L'objectif de cet enseignement est de sensibiliser les étudiants au caractère protéiforme de la transformation numérique. Il vise à donner des outils pour appréhender et analyser les différentes facettes de cette révolution économique, mais également politique, juridique et, donc, citoyenne. Le recul critique face à ces évolutions fait partie intégrante des objectifs. Enfin, il vise à développer des réflexions sur les enjeux de politiques publiques indispensables à mener pour tirer les fruits de cette révolution numérique.

Enseignants

  • ARENAS, Guillaume J. (Doctorant)
  • BRUEL, Hugo (Administrateur, Ministère de l'Economie et des finances)

Lectures principales demandées

  • - WIERVIOKA M., L'impératif numérique ou La nouvelle ère des sciences humaines et sociales ?, Paris, CNRS Éditions, coll. Débats, novembre 2013, 64 p.
  • - RIFKIN J., La troisième révolution industrielle, Babel, Paris, 2013