Accueil > Les gauches européennes et l'économie au XXe siècle

CHIS 1970 - Les gauches européennes et l'économie au XXe siècle

Type d'enseignement : Enseignement électif

Semestre : Automne 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

Aucuns

Descriptif du cours

Ce cours, à la croisée de l'histoire, de la sociologie et de la science politique souhaite examiner la relation des gauches européennes à l'économie dans un long vingtième siècle. Il s'efforcera de réfléchir, dans une perspective à la fois comparative et transnationale, aux différences et convergences des cas nationaux en matière de programmes et politiques publiques ainsi qu'aux circulations des idées et des experts économiques engagés à gauche dans l'espace européen au travers des études de cas et de concepts (planification, autogestion, nationalisations, etc.). Il s'agira de montrer que la question économique permet de repenser l'histoire des gauches sous de multiples dimensions (identité, valeurs, ancrage social, expertise et crédibilité gouvernementale).

Enseignants

ASTA, Massimo (Chercheur en postdoctorat à l'IDHES rattaché, Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne)

Mode de validation

- Analyse critique (en binôme) d'un document historique - Présentation (en binôme) d'un article ou d'un extrait d'ouvrages - Examen final sur table (2h) : questions de synthèse sur le cours et les lectures

Charge de travail

Array

Lectures principales demandées

  • Mathieu Fulla, Les socialistes français et l'économie (1944-1981): une histoire économique du politique, Paris, Presses de Sciences Po, 2016, extraits.
  • Massimo Asta, « Une évolution inachevée. Les partis communistes français et italien face au gouvernement de l'économie, 1944-1947 », Histoire@Politique. Politique, culture, société, n° 24, septembre-décembre, 2014 [en ligne, www.histoire-politique.fr].
  • Michel Margairaz, L'État, les finances et l'économie. Histoire d'une conversion, 1932-1952, vol. I, Paris, Comité pour l'histoire économique et financière de la France, 1991, extraits.
  • Jenny Andersson, Between growth and security. Swedish social democracy from a strong society to a third way, Manchester-New York, Manchester university press, 2006, extraits.
  • Ton Notermans, ed., Social democracy and monetary union, New York-Oxford, Berghan, 2001, extraits.

Lectures complémentaires demandées

  • Noel Thompson, Political Economy and the Labour Party. The economics of democratic socialism, 1884–2005, London-New York, Routledge, 2006, extraits.
  • Richard Toye, The Labour Party and the Planned Economy, 1931-1951, London, Royal Historical Society, 2003, extraits.
  • Claire Andrieu, Lucette Le Van, Antoine Prost, Les Nationalisations de la Libération. De l'utopie au compromis, Paris, Presses de Sciences Po, 1987, extraits.
  • Callaghan, John and Favretto, Ilaria, (eds.) Transitions in Social Democracy: Cultural and Ideological Problems of the Golden Age, Manchester, Manchester University Press, 2006, extraits.
  • Jim Tomlinson, Democratic socialism and economic policy : the Attlee years, 1945-1951, Cambridge University Press, 1997, extraits.
  • Ignac Romsics, “Economic reforms in the Kadar era”, Hungarian Quaterly, 48, Autumn 2007, p. 59-91.
  • John Callaghan, Nina Fishman, Ben Jackson, Martin Mcivor, In search of social democracy. Responses to crisis and modernisation, Manchester-New York, Manchester university Press, 2009, extraits.