Accueil > Science et religion: tensions historiques, nouveaux enjeux politiques.

CHUM 1585 - Science et religion: tensions hsitoriques, nouveaux enjeux politiques.

Type d'enseignement : Enseignement électif

Semestre : Automne 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

Aucun

Descriptif du cours

Depuis la Renaissance, les tensions entre savoir scientifique et croyance religieuse ont été récurrentes dans la culture occidentale. Ce qui était en jeu n'était pas uniquement l'autonomie du savoir, mais essentiellement la manière dont la société pouvait s'approprier des valeurs de la connaissance scientifique. Le triomphe d'un "âge séculaire" au XXe siècle semblait avoir sonné le glas de ces vieilles disputes, au moins jusqu'au début du XXIe siècle où la question d'un "retour du religieux" se pose intensément. En effet, aujourd'hui, le regain des doctrines créationnistes et des théories du intelligent design, ainsi que la contestation virulente des gender studies ou la récupération de la cosmologie du Big bang à des fins idéologiques, illustrent bien les différentes formes de récusation des sciences par les religions, mais aussi d'utilisation de la science comme "démonstration" de la foi. Ce phénomène est loin de rester un problème purement théorique: ce qui est en cause c'est la légitimité même des sciences et de l'État comme garant de la formation du citoyen à la lumière des savoirs séculaires. Dès lors, l'objectif du cours sera de mettre en perspective les tensions contemporaines entre science et religion, tout en soulignant les nouveaux enjeux politiques. Une question centrale sera abordée: dans des sociétés démocratiques en proie à l'anxiété et au soupçon, et face aux certitudes rassurantes des croyances religieuses, comment peut-on refonder les valeurs de la connaissance scientifique, par nature provisoire et soumise à la critique? Nous montrerons pourquoi toute analyse opposant de façon irréconciliable science et religion est condamnée à l'impasse. Le "retour du religieux", s'il en existe un, devra être abordé en dépassant les vieux clivages entre tradition et modernité, entre savoir et croyance.

Enseignants

GUTIERREZ PRIVAT, José Carlos (Contractuel)

Format pédagogique

Séminaire.

Mode de validation

Un exposé individuel ou collectif de 15-20 minutes sur un texte (40%) Un travail de réflexion (paper) sur un problème (60%)

Charge de travail

20 pages de lecture obligatoire par semaine et travail de documentation / préparation d'environ 2h par semaine

Lectures principales demandées

  • Thomas DIXON, Science and Religion: A Very Short Introduction, Oxford University Press, 2013
  • Jacques BOUVERESSE, Peut-on ne pas croire? Sur la vérité, la croyance et la foi, Marseille, Agone, 2006
  • Stephen J. GOULD, Et Dieu dit: "Que Darwin soit", préface de D. Lécourt, Paris, Éd. du Seuil, Paris, 2000

Lectures complémentaires demandées

  • Gilbert ACHCAR, Le choc des barbaries: terrorismes et désordre mondial, Paris, Éditions Syllepse, 2017
  • Jacques ARNOULD, Dieu versus Darwin: les créationnistes vont-ils triompher de la science?, Paris, A. Michel, 2009