Accueil > Sociologie du travail et mondialisation

CSOC 1230 - Travail et mondialisation

Type d'enseignement : Séminaire

Semestre : Printemps 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

aucun

Descriptif du cours

Qu'est-ce que le sociologue peut, aujourd'hui, dire du travail à l'heure de la mondialisation ? Alors que de nombreux chercheurs en sciences sociales s'attachent à répondre à la question suivante : que fait le travail au travailleur ? Question qui, en période de crise, se déplace et devient : que fait l'absence de travail au travailleur ?, nous proposons d'aborder une question plus vaste mais paradoxalement souvent esquivée dans les débats sur la place du travail dans nos sociétés : qu'est-ce que travailler veut dire ? Le travail est en effet d'abord une activité qui se déroule dans un contexte matériel et organisationnel concret fixant un certain nombre de contraintes qui orientent l'action, pèsent sur les processus de coopération, les prises de décision, la distribution des responsabilités et du même coup les formes de l'engagement au travail et le sens que les travailleurs donnent à celui-ci. Considérer que « travailler », quelle que soit l'activité considérée, c'est « produire » peut paraître trivial. Rendre compte pourtant des conditions individuelles et collectives de cette production et du sens que les hommes leur donnent est pourtant essentiel pour mieux saisir les débats contemporains autour du travail et de l'emploi dans un contexte de mondialisation. Le déroulement des séances sera organisé de manière thématique afin d'explorer de manière fine différentes facettes du travail et différentes questions en lien avec la mondialisation (Les transformations du salariat, les mobilités professionnelles internationales, le travail en zones franches, l'immigration féminine et le travail du « Care », le travail dans les chantiers, la concurrence des grandes métropoles, l'entrepreneuriat etc). Le traitement de chaque thème s'adossera à la présentation d'enquêtes empiriques de sociologie du travail, présentation qui sera également l'occasion d'interroger les pratiques des sociologues eux même lorsqu'ils cherchent à étudier le travail en contexte mondialisé. Il sera demandé aux étudiants de lire un article en vue de la préparation de chaque séance, article qui donnera lieu à une discussion lors du cours.

Enseignants

ROT, Gwenaële M. (Professeur des universités à Sciences Po)

Mode de validation

Les étudiants seront invités à expérimenter sur le terrain le travail sociologique en réalisant un entretien auprès d'une travailleuse ou d'un travailleur de leur choix, de préférence ayant connu un parcours migratoire (1/3 de la note). La réalisation d'un exposé synthétique réalisé à plusieurs, sur un sujet à définir en concertation avec l'enseignante. Une synthèse écrite de l'exposé devra être remise en fin de semestre, elle devra prendre en considération les commentaires formulés lors de l'exposé (1/3 de la note). Un devoir sur table portant sur une question de réflexion liée aux thématiques abordées. Les romans sur le travail au programme des lectures obligatoires devront être mobilisés lors du devoir sur table réalisé en fin de semestre (1/3 de la note).

Charge de travail

ll sera demandé à chaque séance de lire, en lien avec la thématique abordée, un article de sociologie du travail qui sera communiqué par l'enseignante. Une filmographie pourra être communiquée.

Lectures principales demandées

François Vatin, Le travail, activité productive et ordre social, Paris, Presses Universitaires de Paris Ouest,2014, 120p

Lectures complémentaires demandées

  • Primo Levi, La clé à Molette, Paris, coll. 10/18, 2002
  • Robert Linhart , L'établi, Paris, Minuit, 1981
  • Georges Navel, Travaux, Paris Folio, 1979