Accueil > Politique d'aide aux victimes d'attentats & autres catastrophes : La politique peut-elle réparer des vies ?

CSPO 2960 - Politiques publiques : qu'est ce qu'un bon gouvernement ?

Type d'enseignement : Enseignement électif

Semestre : Printemps 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

Maitrise orale et écrite du français.

Descriptif du cours

Politiques publiques : qu'est ce qu'un bon gouvernement ? Le cours poursuit un double objectif : mettre en lumière les mécanismes de gouvernement pour tenter d'avoir une vision plus juste de l'action publique et travailler à l'élaboration de quelques recommandations de politiques publiques répondant aux enjeux de société ainsi mis en lumière. Dans un premier temps, l'objectif du cours sera de faire comprendre les processus à partir desquels sont formulées et mises en œuvre les politiques publiques à la lumière des nouveaux enjeux de nos sociétés contemporaines. Il s'agit donc d'un cours d'analyse des politiques publiques construit à partir d'une expérience ministérielle particulière : la création et la mise en œuvre de la première politique interministérielle d'aide aux victimes d'attentats et de catastrophes naturelles. L'objectif de ce cours est d'en tirer des enseignements en terme d'action publique : analyse des différentes séquences de l'action ministérielle, identification des principaux acteurs, de leur mode d'intervention et des grandes lignes de sa mise en œuvre. Depuis mars 2012, la France subit une vague d'attentats sans précédent sur son territoire. La réponse des pouvoirs publics fut, au delà de la politique de sécurité, la mise en mouvement d'une politique de solidarité et d'accompagnement des victimes d'attentats. Comment se crée un nouveau ministère ? Quelles sont les questions philosophiques et politiques posées par la désignation d'un nouvelle catégories de citoyens, les « victimes » ? Lesquelles ? Comment se décline, sur le territoire, une nouvelle politique sociale et régalienne ? Comment la formation des intérêts peut elle conduire à la mise en place d'une « bonne politique » ? Quels enseignements peut on tirer de la mise en place, par le secrétariat d'Etat, de la méthode des « forums hybrides » pour co-construire la nouvelle politique d'aide aux victimes ? Quel fut l'impact politique de cette innovation auprès des victimes mais aussi dans toute la société française, et notamment au moment des commémorations des attentats ? Est ce que la prise en compte d'une demande politique qui résulte d'un événement purement conjoncturel (comme les attentats ) peut avoir un effet sur la cohésion nationale et sur la capacité de la France à entrer en résilience ? Comment encourager une politique européenne et internationale depuis le gouvernement ? Dans un second temps, les étudiants travailleront à l'élaboration d'un nouveau projet de société qui tiendra compte de la demande renouvelée d'intervention publique et de participation citoyenne. Ce cours propose, à partir d'une expérience ministérielle vécue, au carrefour du droit, de l'économie et de la philosophie, une introduction à la science de l'Etat en action.

Enseignants

MEADEL, Juliette L. (ex Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée de l'Aide aux victimes)

Mode de validation

Tout au long du semestre les étudiants seront évalués sur leur assiduité, leur participation orale, et leur compétences. Trois exercices seront demandés : un exposé en groupe, un petit mémoire individuel, un examen écrit sur table.

Lectures principales demandées

  • Agir dans un monde incertain, Michel Callon, Pierre Lascoumes et Yannick Barthe, Seuil 2001.
  • Sociologie de l'action publique, Pierre Lascoumes, Patrick Le Galès, Armand Colin 2012.
  • Le bon gouvernement, Pierre Rosanvallon, Seuil 2015.
  • Françoise Rudetzki, Après l'attentat, Calmann-Lévy, 2016.