Accueil > Paysage, frontière et appartenance

DCUL 1200 - Photographie : paysage, frontière, appartenance

Type d'enseignement : Atelier

Semestre : Automne 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

aucun

Descriptif du cours

Prérequis : un appareil photographique argentique ou numérique. 24x36 ou reflex. Portables et smartphones sont refusés. Si la première photographie connue est un paysage (Niepce), la réflexion s'est poursuivie à travers les grandes missions : Mission héliographique (1850-55), RTM ( Restauration des terrains de montagne, fin XIXème), FSA (Farm security Administration, USA-1935-42), DATAR (1983), l'Observatoire Photographique du Paysage (1991), dans laquelle je m'inscris en tant que photographe. Le paysage interroge le temps, l'histoire, les mouvements des peuples, les frontières, les liens sociaux, l'environnement, l'identité. Aujourd'hui le paysage ne cesse d'être questionné, il est devenu un projet politique via sa mise sous tutelle par des normes et uniformisations (Parcs naturels, grandes enseignes, chaînes...) Un travail de prise de vue sera demandé, il s'articulera autour de la conception iconographique du tissu urbain. Les étudiants seront sollicités pour réaliser des photographies dont ils choisiront le thème autour de lieux, de manifestations, et dont la scène sera Le Havre. La maîtrise de l'appareil photographique sera enseignée. Dans un premier temps seront abordées l'histoire de la photographie et les méthodes de fabrication des images fixes, de la naissance de la photographie à nos jours. Des présentations et analyses d'œuvres modernes et contemporaines seront articulées au cours des séances. Ces contributions théoriques permettront de s'interroger sur l'altérité des images et de penser leurs conditions de production, de diffusion et de circulation. L'atelier s'appuie sur la pratique d'Anne-marie Filaire dont le travail s'inscrit dans la caractéristique des frontières et dans le mouvement nécessaire à son investigation. Elle travaille sur le terrain de différentes cultures, Jérusalem, Tel Aviv, Gaza, Beyrouth, Alexandrie, Fès, Sanaa, Asmara, Sharjah, Amman, Alger, Phnom Penh…

Enseignants

FILAIRE, Anne-Marie (Photographe)

Format pédagogique

À la fin du cours, l'élève devrait: : 1°) Posséder des notions de cadrage, lumière, et savoir manipuler un appareil photo. 2°) Avoir une comprehension et une base de connaissance de l'histoire de la photographie, de son évolution. 3°) Etre capable de produire un travail photographique personnel et construit.

Mode de validation

Les étudiants seront évalués sur un exercice de pratique photographique, un exercice de lecture, d'analyse et de discussion critique autour d'un texte et d'une œuvre photographique, et la production individuelle d'un travail de prises de vue. 1°) Un exercice de pratique photographique. 1/4 2°) Un exercice de lecture, d'analyse et discussion critique autour d'un texte et d'une œuvre photographique.1/4 3°) Le rendu final du travail de prise de vue, sous la forme d'une séquence photographique restituant de manière ordonnée la production de chacun. 1/2

Charge de travail

Les étudiants auront quelques textes (courts) à lire entre les séances, et le commentaire dʼune photographie demandera une préparation individuelle en dehors de lʼatelier. Les photographies seront réalisées pendant les séances d'atelier dans la ville du Havre.

Lectures principales demandées

Walter Benjamin, Petite histoire de la photographie, 1931, dans Œuvres II, Paris, Gallimard 2000.

Lectures complémentaires demandées

  • James Agee, Brooklyn existe, Christian Bourgeois éditeur, 2010.
  • Anne-Marie Filaire – Zone de sécurité temporaire, Editions TEXTUEL, Paris 2017
  • Le temps scellé, Andrei Tarkovski, Petite bibliothèque des cahiers du cinéma, 2004.
  • Lʼimage document, entre réalité et fiction, Les carnets du Bal N°1, Le Bal - Images en manoeuvres éditions, 2010.