Accueil > Justice sociale et justice écologique

IFCO 2330 - Quelle éthique pour la transition écologique ?

Type d'enseignement : Cours magistral seul

Semestre : Printemps 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Voir les plans de cours et bibliographies

Pré-requis

aucun

Descriptif du cours

Quelles ressources éthiques mobiliser afin de réfléchir et d'agir à la hauteur des défis écologiques et sociaux contemporains ? Une première partie du cours sera consacrée à définir les contours d'une « éco-justice » ou justice des communs à même d'affronter les tensions de nos sociétés libérales, à partir de trois principes directeurs : la création et le partage équitable et durable des ressources ; la reconnaissance de chaque personne, en particulier des plus vulnérables ; la participation/représentation des sujets affectés aujourd'hui et demain par des choix collectifs. La deuxième partie du cours s'intéressera aux processus par lesquels cette éco-justice peut se réaliser, en faisant l'hypothèse qu'un mode de discernement traversant de nombreuses traditions philosophiques et spirituelles en est une étape nécessaire : il s'agira d'aborder, à travers différents auteurs, le sens et la portée du détachement – vécu individuellement et en commun - comme condition d'un juste rapport à nos milieux de vie et d'un engagement personnel et collectif au service d'une transformation institutionnelle. Les analyses s'appuieront également sur des situations et cas relatifs au fonctionnement du capitalisme mondialisé et à la recherche de modèles économiques et sociétaux inspirés par une dynamique des communs. Ce cours sera dispensé au Centre Sèvres ; c'est la raison pour laquelle deux séances auront lieu les samedis matin (3 et 17 février) en lieu et place du mardi, tenant compte des vacances dans les deux institutions. Le semestre de cours s'achèvera un peu plus tôt (début avril 2018).

Enseignants

  • EZVAN DUFEU, Cécile (Assistante de cours)
  • RENOUARD, Cécile (Directrice de programme de recherche)

Format pédagogique

La présence et la participation des étudiants sont essentielles pour l'intégration personnelle et la construction d'une réflexion commune, d'un discernement en commun sur la transition écologique.

Mode de validation

1. Evaluation des connaissances (Individuel – 30%) (corrigé par Cécile Renouard et Cécile Ezvan). Ce travail sur table sera fait au cours de la séance 10 durera environ 45 minutes. Il permettra de vérifier que les concepts expliqués lors des premières séances ont bien été acquis par les étudiants. Il sera aussi l'occasion de demander aux étudiants de formuler le sujet choisi et les principales références mobilisées pour la rédaction du dossier. 2. Rédaction d'un dossier sur une question/un cas lié(e) au sujet du cours (Individuel - 70%) (Corrigé par Cécile Renouard, Cécile Ezvan et Marie Drique). Formuler la problématique et faire une recherche documentaire pour traiter le cas/la question en mobilisant également des concepts et auteurs vus en cours. Ce travail individuel (30 000 signes minimum) devra être remis en version numérique et en version papier.

Charge de travail

Un texte de l'auteur étudié est mis en ligne avant chaque séance et doit être lu par les étudiants.

Lectures principales demandées

  • Gandhi, Hind Swaraj (1909), traduction Annie Montaut, Fayard, 2014
  • Mill J.S. (1848), Principes d'économie politique
  • François (Pape) (2015), Encyclique Laudato si' sur la sauvegarde de la maison commune
  • Renouard C. (2015), Ethique et entreprise, Ivry, Editions de l'Atelier

Lectures complémentaires demandées

Gandhi, Hind Swaraj (1909), traduction Annie Montaut, Fayard, 2014

Plans de cours et bibliographies

  • (30/01) Séance 1 : Le libéralisme ennemi de l'éco-justice?

Première partie : la finalité de l'éco-justice

Autonomie  et/ou Interdépendance

  • (03/02) Séance 2 : Locke
  • (06/02) Séance 3 : La critique du contractualisme par Martha Nussbaum

Maximisation de l'utilité et/ou Sobriété

  • (13/02) Séance 4 : Mandeville et Bentham
  • (17/02) Séance 5 : La critique de l'utilitarisme par John Stuart Mill et John Ruskin

Violence contenue et/ou Non Violence

  • (20/02) Séance 6 : Jean-Pierre Dupuy et David Graeber
  • (06/03) Séance 7 : Gandhi et Lanza del Vasto

Deuxième partie : L'engagement critique au service d'une éco-justice relationnelle

Le détachement comme condition ?

  • (13/03) Séances 8 - La notion gandhienne de Swaraj
  • (20/03) Séance 9 – Le détachement dans la tradition spirituelle chrétienne
  • (27/03) Séance 10 – Le détachement en occident, de la Renaissance à Heidegger

Vers une méthode de discernement et d'action en commun

  • (03/04) Séance 11 – Discerner - et non seulement délibérer - en commun
  • (10/04) Séance 12 – Vers des praxis collectives de l'éco-justice

Bibliographie

  • Bonneuil C. et Fressoz J-B. (2013), L'événement anthropocène, Paris, Seuil.
  • Bourg D., Whiteside K. (2010), Vers une démocratie écologique, Paris, Seuil.
  • Bourg D. et Fragnière A. (2014), La pensée écologique. Une anthologie, Paris, Puf.
  • Bourg D. et Papaux A. (2015), Dictionnaire de la pensée écologique, Paris, Puf.
  • Coriat B. (dir.) (2015), Le retour des communs. La crise de l'idéologie propriétaire, LLL.
  • Dardot P. et Laval C. (2014), Commun. Essai sur la révolution au XX° siècle, Paris, La découverte.
  • Dupuy J-P.  (2009), « La crise et le sacré », Études 2009/3 (Tome 410), p. 341-352.
  • Epictète, Manuel et Entretiens, Flammarion, 1999.
  • François (Pape) (2015), Encyclique Laudato si' sur la sauvegarde de la maison commune.
  • Gandhi, Hind Swaraj (1909), trad. Annie Montaut, Paris, Fayard, 2014.
  • Giraud G. et Renouard C. (2012, 2ème éd. 2017), Le Facteur 12. Pourquoi il faut plafonner les revenus, Paris, Carnets Nord.
  • Graeber D. (2011), Dette. 5000 ans d'histoire, Paris, Les Liens qui Libèrent, 2013.
  • Heidegger M. (1955), Question III, « Sérénité », NRF Gallimard, 1966.
  • Hess G. (2013), Ethiques de la nature, Paris, Puf.
  • Illich I. (1973) La convivialité, in Œuvres complètes, volume 1, Paris, Fayard, 2004, p451-580.
  • Maître Eckhart, Du détachement, Payot, Rivages, 1995.
  • Mill J.S. (1848), Principes d'économie politique.
  • Nussbaum M. (2006), Frontiers of justice, Cambridge, Harvard University Press.
  • Ophuls W. (2011), Plato's revenge. Politics in the age of ecology, Cambridge, MIT Press.
  • Rawls J. (1987), Théorie de la justice, 1971, trad. par Catherine Audard, Paris, Seuil.
  • Renouard C. (2013), Ethique et entreprise, Paris, Atelier, édition de poche, 2015.
  • Renouard C. (2015), « Climat : discerner et négocier hors du cadre pour recadrer l'économie », Négociations, n°2, p. 9-23.
  • Renouard C. (2015), « L'affaire de tous. Libéralisme et théories de la justice sociale et écologique », Revue française des affaires sociales, n°1-2, p.13-32.
  • Ruskin J. (1862), Il n'y a de richesse que la vie (Unto this last), Vierzon, le pas de côté, 2012.
  • Serres M. (1983), Détachement, Paris, Flammarion.
  • Shue H. (1993), « Emissions de subsistance et émissions de luxe », in Bourg et Fragnière, 2014, La pensée écologique. Une anthologie, Paris, Puf, p773-784.
  • Taylor C. (1989), Les sources du moi. La formation de l'identité moderne, Paris, Seuil, 1998.
  • Taylor C. (2007), L'âge séculier, Paris, Seuil, 2011.
  • Vasto L. del (1971), Technique de la non-violence, Paris, Denoël.
  • Walzer M. (1983), Sphères de justice, Paris, Seuil, 1997.
  • Walzer M. (1990), Critique et sens commun. Essai sur la critique sociale et son interprétation, Paris, La Découverte, 1990.
  • Weil, S. (1941), « Réflexions sur la notion de valeur », Œuvres, Paris, Quarto Gallimard, 2002.