Accueil > orces et comportements politiques en Europe

IFCO 2440 - Forces et comportements politiques en Europe

Type d'enseignement : Cours magistral seul

Semestre : Printemps 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

Aucun

Descriptif du cours

Le cours « Forces et comportements politiques en Europe » vise à aborder deux objets fondamentaux, et étroitement liés entre eux, de la science politique, au prisme d'une perspective comparative européenne : -l'analyse de la structuration et de l'activité des forces politiques façonnant le jeu politique démocratique : seront ainsi analysés les partis politiques, les groupes d'intérêt, mais aussi la question du poids de l'opinion publique. -l'analyse des comportements politiques des citoyens au sein de ce jeu politique démocratique : seront ainsi abordés les différentes facettes de la participation politique, en particulier le comportement électoral et l'action collective protestataire. Chacun de ces points sera replacé dans son contexte théorique, et illustré par des cas pris au niveau des différents pays européens, ou au niveau de l'espace politique spécifique que constitue l'Union européenne.

Enseignants

MOUCHARD, Daniel (Professeur des Universités)

Mode de validation

1 papier de mi-semestre – 1/3 de la note 1 examen final – Dissertation de 3 heures – 2/3 de la note Les attendus précis de ces deux exercices seront indiqués à la première séance du cours.

Lectures principales demandées

  • D. MOUCHARD, J.-Y. DORMAGEN, Introduction à la sociologie politique, Paris, De Boeck, 2015 (4e éd.).
  • P. PERRINEAU, L. ROUBAN (dir.), La politique en France et en Europe, Paris, Presses de Sciences Po, 2007.
  • J.-M. DE WAELE, P. MAGNETTE, Les démocraties européennes, Paris, Armand Colin, 2010 (2e éd.).
  • Y. MÉNY, Y. SUREL, Politique comparée : les démocraties (Allemagne, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie), Paris : Montchrestien, 2009 (8e éd.).
  • R. BALME, D. CHABANET, V. WRIGHT (dir.), L'action collective en Europe, Paris, Presses de Sciences Po, 2002.