Accueil > Marché et contestation sociale

KEMI 2030 - Marché et contestation sociale

Type d'enseignement : Séminaire

Semestre : Printemps 2017-2018

Nombre d'heures : 12

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

aucun

Descriptif du cours

Le cours a pour objectif de présenter les différentes formes de contestations sociales qui s'expriment aujourd'hui à l'égard des acteurs marchands, de leurs activités et de leurs modes de fonctionnement. Dégradation environnementale, perte de biodiversité, gaspillage, surconsommation, culture matérialiste, les acteurs marchands sont aujourd'hui au cœur de très nombreuses critiques sociales qui appellent à davantage de justice sociale, de responsabilité et de moralisation dans la vie économique. Ils sont également concurrencés par de nouveaux projets proposant des alternatives marchandes. Le cours s'attachera à identifier ces critiques et ces projets ainsi que ceux qui les portent. Il montrera également les effets que produisent ces critiques sur la régulation de la vie économique.

Enseignants

DUBUISSON-QUELLIER, Sophie (Directrice de recherche - CNRS)

Format pédagogique

Chaque séance sera dédiée à un thème particulier : labels et régulation, RSE, boycott et consumérisme politique, surconsommation et gaspillage, alternatives marchandes, moralisation de la vie économique, mise en cause de la réputation des entreprises. Elle s'appuiera sur la présentation de cas concrets de démarches militantes qui seront analysées à partir de sources médiatiques, et à la lumière de la littérature en sciences sociales. Seront ainsi identifiées les organisations militantes portant ces critiques sociales, mais également les répertoires de l'action collective utilisés et enfin leurs effets sur les structures et les acteurs marchands.

Mode de validation

La validation sera composée d'une note individuelle et d'une note collective. La note individuelle consistera en un rapport d'étonnement réalisé par chaque étudiant sur la séance de son choix. Cette note devra synthétiser les éléments du cours mais aussi proposer une ouverture à partir de l'identification de cas ou de données supplémentaires et apporter un regard personnel sur le thème. La note collective sera basée sur la remise d'un rapport de groupe (3 étudiants). Les étudiants devront choisir un cas de critique sociale identifié contemporaine ou passée, pour lequel ils recueilleront des données secondaires (analyse médiatique, littérature académique) et/ou primaires (enquête réalisée auprès des protagonistes) qu'ils analyseront.

Charge de travail

Il est attendu des étudiants une participation assidue et active en cours ainsi qu'un investissement dans le travail de groupe pour la réalisation de l'étude de cas d'une critique sociale.

Lectures principales demandées

Dubuisson-Quellier Sophie, 2009, La consommation engagée, Paris, Presses de Sciences Po

Lectures complémentaires demandées

  • Bartley Tim, Koos Sebastian, Samel Hiram, Setrini Gustavo and Summers Nick, 2015, Looking behind the label. Global industries and the conscientious consumer, Bloomington, Indiana University Press.
  • LeVelly Ronan, 2011, Les enjeux de la consommation engagée, Paris, La documentation française.
  • Lyon Thomas (eds), 2010, Good cop bad cop. Environmental NGOs and their strategies toward business, Washington, Resources for the future Press.
  • Rao Hayagreeva, 2009, Market rebels. How activists make or break radical innovations, Princeton Princeton University Press