Accueil > Nouvelles intelligences à l'ère numérique

KGRH 2455 - Nouvelles intelligences à l'ère numérique

Type d'enseignement : Atelier

Semestre : Printemps 2017-2018

Nombre d'heures : 12

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

Aucun

Descriptif du cours

Au tournant du millénaire, les organisations sont entrées dans une ère de mutation technologique et cognitive qui touche l'ensemble des activités humaines. Les modalités d'apprentissage, de collaboration et de prises de décision évoluent brutalement avec l'irruption des « nouvelles technologies de l'intellect ». Dans ce contexte, le défi des organisations est d'abord épistémique, en ce sens qu'il relève de l'expérience de la connaissance, de son accès et son partage. La capacité à développer l'introspection, la mémoire et l'articulation des réseaux au travers de médias ad-hoc conditionne désormais la productivité, la capacité d'innovation et la culture des organisations. Au cœur des réseaux d'échange et de production, le travail est frappé de plein fouet par les NTI, à la fois dans son objet et dans les conditions de son exercice. On assiste dans le même temps à l'émergence d'opportunités démiurgiques et à un risque systémique de dérèglement cognitif ; c'est la « cognification ». Trois formes d'intelligences se combinent et se transforment dans le nouveau monde du travail : les intelligences individuelles (compétences, recrutements, formations), les intelligences collectives (partage, mémoire et collaboration) et enfin les intelligences déléguées (objets connectés, automates et Intelligences Artificielles). Les intelligences déléguées supplantent les intelligences biologiques sur un nombre croissant d'activités (notamment le traitement des données) et fort de ce constat implacable, l'enjeu consiste à prioriser les connaissances, redistribuer les compétences et repenser les collaborations. Dans un monde de plus en plus liquide, les savoirs (sous forme d'information brute ou de matériel pédagogique raffiné) deviennent valeur de référence. Certains y associent les notions de capital humain, de capital-savoir, d'économie de la connaissance ou de nouvelle économie. D'autres y associent les concepts de systèmes cognitifs, de QI, de cybernétique ou de transhumanisme. Dans ce contexte, l'esprit et le corps humain deviennent objet de prédation et cette évolution s'accompagne de risques socioéthiques majeurs. Les conditions du développement soutenable des organisations relèvent in fine des formes nouvelles de collaboration qui – une fois régulées - transformeront les connaissances en aptitudes, en opportunités d'action et de croissance. Voilà la mission de ce qu'on appelle (encore) les ressources humaines dans un monde stressé entre abondance des ressources immatérielles et assèchement des ressources matérielles, réduction de l'espace et accélération du temps. Pour concevoir et mettre en œuvre ces formes nouvelles de collaboration, il devient impératif de développer dans chaque organisation un écosystème technobiologique cohérent et éthique, qu'on peut apparenter, en somme, à une quête d'harmonie cognitive, dans lequel la neuroergonomie et le design joueront un rôle décisif. Comment opérer ces mutations sans tenir compte des nouveaux désirs et des résistances des individus ? L'organisation numérique du travail est-elle émancipatrice ou aliénante ? Quelle place dans l'entreprise pour les données des GAFAM américains et des BATX Chinois ? L'entreprise digitalisée induit-elle plus de contrôle ou plus de liberté ? Et surtout, quel équilibre les RH doivent-ils rechercher dans ce contexte de cognification des organisations ? Voilà l'enjeu de ce séminaire sur les nouvelles intelligences à l'ère numérique

Enseignants

BLONDEAU, Maxime (CPO - Talent & Knowledge Manager - Spintank)

Mode de validation

Ce module est validé à hauteur de 2 crédits ECTS.

Charge de travail

Enseignement obligatoire de 6 séances de 2 heures au second semestre.

Lectures principales demandées

  • BOUCHEZ Jean-Pierre, L'économie du savoir – construction, enjeux et perspectives, Méthodes & Recherches Management, 2012
  • WIENER Norbert, The Human Use of Human Beings, Cybernetics & Society, 1950
  • LALOUX Frédéric, Reinventing Organizations, Diateino, 2015
  • FILIPPOVA Diana, Ouishare, la société collaborative, Rue de l'échiquier, 2016
  • WHIPLASH, How to survive our faster future, Joi Ito, MIT Media Lab

Lectures complémentaires demandées

  • CITTON Yves, Pour une écologie de l'attention, Seuil, 2014
  • HUGO Victor, Ceci tuera cela, chap. livre cinquième, Notre Dame de Paris, 1833
  • BORGES Jorge Luis, La Bibliothèque de Babel (nouvelle) in Fictions, 1944
  • BAUMAN Zygmund, La Vie Liquide, Pluriel, 2013
  • THOMPSON Christopher, Smarter than you think, How Technology Is Changing Our Minds for the Better, 2013
  • OCDE, Rapport 2016 sur les Compétences du futur, http://www.oecd.org/skills
  • 2016 Report on AI, Stanford University : https://ai100.stanford.edu/2016-report
  • MIT Center for collective intelligence, http://cci.mit.edu/mciresearchpage.html