Accueil > Génocides et violences extrêmes

KINT 4585 - Génocides et violences extrêmes

Type d'enseignement : Séminaire

Semestre : Printemps 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Voir les plans de cours et bibliographies

Pré-requis

Aucun.

Descriptif du cours

De l'Arménie à l'Etat islamique, ce cours donne des outils d'analyse pour comprendre les génocides et violences extrêmes. Il s'appuie sur des études de cas et des analyses comparatives. Il questionne la notion de "génocide", ses diverses définitions et emplois abusifs. Des questions transversales seront discutées : y a-t-il des circonstances favorables à la perpétration d'un massacre ? Quel est le rôle de la propagande? Comment "expliquer" la conduite des tueurs ? La "banalité du mal" avancée par Hannah Arendt se vérifie-t-elle toujours ? Pourquoi des personnes du même voisinage en arrivent-elles à tuer leurs proches ? La seconde partie introduit des questions éthiques et pratiques : qui peut témoigner de ce qui s'est passé? Comment faire la paix après des massacres? Comment juger les criminels de masse? Faut-il croire à la réconciliation ? Peut-on prévenir un génocide ?

Enseignants

SEMELIN, Jacques (Directeur de recherche CNRS à Sciences Po, CERI)

Format pédagogique

Compte tenu de la sensibilité du sujet, le cours ne sera pas uniquement basé sur la transmission d'un savoir, mais aussi sur les échanges avec les étudiants. De plus, chaque séance débutera par un commentaire de l'actualité en rapport avec le cours, proposé par un étudiant (5 minutes).

Mode de validation

L'évaluation comprendra trois composantes : - un exposé (40%) ; - un mini-mémoire (40%) ; - la participation active aux séances (20%). Il est possible de faire son exposé et de rendre son mini-mémoire en anglais.

Lectures principales demandées

Jacques Semelin, Purifier et Détruire, Usages politiques des massacres et génocides, Points essais, Seuil, 2012

Lectures complémentaires demandées

  • Pierre Hazan, La Paix contre la justice ? Comment reconstruire un Etat avec des criminels de guerre? Bruxelles : E. André Versaille, 2010

Plans de cours et bibliographies

Session 1 : Présentation et objectifs du cours

  • Commentaires de la bibliographie du cours, première répartition des exposés et lancement du point « actualités »

Session 2 : Qu'est-ce qu'un « génocide » ?

Lectures imposées :

  • Chapitre VI de Purifier et Détruire, Usages politiques des massacres et génocides, Le Seuil 2017 (Jacques Semelin)

Session 3 : Les imaginaires du massacre et le rôle de la propagande

Lectures imposées :

  • Chapitre I de Purifier et Détruire, Usages politiques des massacres et génocides, Le Seuil 2017 (Jacques Semelin)

Session 4 : Peut-on parler d'Etats criminels?

Lectures imposées :

  • Chapitre II de Purifier et Détruire, Usages politiques des massacres et génocides, Le Seuil 2017 (Jacques Semelin)

Session 5 : La passivité de la « communauté internationale »

Lectures imposées :

  • Chapitre III de Purifier et Détruire, Usages politiques des massacres et génocides, Le Seuil 2017 (Jacques Semelin)

Session 6 : Des hommes ordinaires ou des bourreaux volontaires ?

Lectures imposées :

  • Chapitre V (première partie) de Purifier et Détruire, Usages politiques des massacres et génocides, Le Seuil 2017 (Jacques Semelin)

Session 7 : Violences sexuelles et sens des atrocités?

Lectures imposées :

  • Chapitre V (deuxième  partie) de Purifier et Détruire, Usages politiques des massacres et génocides, Le Seuil 2017 (Jacques Semelin)

Session 8 : Sauver des vies en danger de mort. Les actes d'entraides et de sauvetages

Lectures imposées :

  • J. Semelin "De l'aide au sauvetage" ainsi que les introductions de chaque partie du volume, dans J. Semelin,  (et coll) La résistance aux génocides, Paris, Presses de Sciences Po, 2008
  • J.Semelin «  Chapitre 4 : La solidarité des petits gestes, dans  Persécution et entraide dans la France occupée, Le  Seuil, Les Arènes, 2013

Session 9 : Après les massacres : entre la mémoire et l'oublib?

Lectures imposées :

  • P. Hazan, La paix contre la justice, Comment reconstruire un Etat avec des criminels de guerre? Bruxelles, E. André Versaille, 2010 (introduction et conclusion)
  • Sarah Gensburger et Sandrine Lefranc, À quoi servent les politiques de mémoire ? Presses de Sciences Po, 2017 (introduction et conclusion

Session 10: Juger les criminels mais lesquels et comment? Les défis de la justice transitionnelle

Lectures imposées :

Session 11 : Sortir de la violence : vers un imaginaire de pacification ?

Lectures imposées :

  • Etudes de cas, dans Pierre Hazan, La paix contre la justice? Comment reconstruire un Etat avec des criminels de guerre? Bruxelles, E. André Versaille, 2010

Session 12 : Peut-on vraiment prévenir un génocide ? Quel rôle pour les médias et les ONG ?

Lectures imposées :

  • "Ce plus jamais ça qui recommence quand même" (conclusion) dans Purifier et Détruire, Usages politiques des massacres et génocides, Le Seuil 2017 (Jacques Semelin)
  • Scott Strauss, « Retreating from the Brink: Theorizing Mass Violence and the Dynamics of Restraint » Perspectives on Politics 10 (no 02) : 343-362, 2012

Informations biographiques

Titre : Professeur et directeur de recherche au CNRS
Organisation/Affiliation : Centre d'Etudes et de Recherches Internationales (CNRS Sciences-Po)
Courte biographie : Jacques Semelin a obtenu son doctorat en histoire contemporaine à la Sorbonne en 1986 et son habilitation à diriger des recherches à Sciences Po en 1997. Il est également titulaire d'un DESS (master) de psychopathologie (Paris V) et de 1986 à 1988 il a été post-doctoral fellow à Harvard (Center For International Affairs).
En 2007, il a été qualifié par le CNU professeur des Universités en Science politique et en Histoire moderne.
En 2008, il a fondé à Sciences Po, l'Online Encyclopedia of Mass Violence, dont il est Président depuis 2011.
www.massviolence.org (ressource documentaire pour ce cours).