Accueil > Conférences "Futurs Pluriels"

KMIN 2040 - Futurs Pluriels

Type d'enseignement : Séminaire

Semestre : Automne 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

aucun

Descriptif du cours

Aujourd'hui, les discours sur le futur semblent se cristalliser autour d'un axe exclusif qui sépare les dépositaires d'un enthousiasme sans faille envers les technologies - notamment numériques - et les tenants d'une vision dystopique et anxiogène d'une humanité dominée par sa technologie, incapable de venir à bout des problèmes écologiques et privée de sa liberté, de sa capacité d'action et de son sens. Les disparités croissantes entre ces deux discours tendent à obstruer nos imaginaires du futur. Nous peinons à nous projeter vers l'avenir et entrapercevoir les possibles au-delà d'une conception technocentrée, dominante sur la côte ouest américaine, fondée sur l'excitation de la découverte et de l'innovation. Ce discours séduit – légitimement – en proposant des “solutions” aux grands défis de l'humanité. Il n'en reste pas moins par certains aspects illusoire, voire dangereux. Illusoire, parce que le rôle historique des nouvelles technologies est rarement de “résoudre des problèmes”, mais bien plutôt d'ouvrir des opportunités neuves – et donc, entre autres, de faire émerger des problèmes inédits. Mais ce discours peut aussi s'avérer dangereux quand, en mettant de côté toutes les questions et les voies d'action qui ne relèvent pas de la technologie, il devient politiquement et économiquement conservateur ; ou quand il flirte sans système de rappel avec une attitude d'apprenti sorcier : géoingénierie, transhumanisme, eugénisme... Enfin, c'est un discours culturellement occidental et très majoritairement masculin, blanc et anglo-saxon. Cette inertie des imaginaires rend alors presque impossible d'envisager d'autres visions de société et d'engager des transitions significatives pour demain. L'enjeu de ce cycle de conférences consiste à prendre le contre-pied de cet imaginaire sclérosé et unique en proposant une pluralité - parfois dissonante - de visions autour d'une même thématique. En privilégiant la divergence à la convergence des points de vue, en rejetant la dichotomie entre angoisse et enthousiasme qui traverse les discours sur le futur, en inscrivant la pluralité au coeur même de notre démarche, nous espérons créer les conditions d'émergence d'imaginaires du futur eux-mêmes pluriels, ouverts, accueillants vis-à-vis de la complexité. Ce cycle réunira chaque semaine à SciencesPo des entrepreneurs, des designers, des chercheurs, des stratèges, des artistes, des juristes, des politiques qui viendront partager leur vision du futur et l'éprouver au contact de l'altérité. Cette pluralité trouve écho par ailleurs dans la diversité des sujets de ce cycle de conférences résolument tourné vers les défis de l'humanité.

Enseignants

  • KAPLAN, Daniel (Chercheur indépendant)
  • LEFORESTIER, Corinne (Resposable pédagogique à l'Ecole du management et de l'innovation, Sciences Po)

Format pédagogique

Conférences du semestre de printemps : - Evolution de la prospective - mercredi 7 fevrier de 19h15 à 21h15. - Les nouvelles formes du sacré (de la revisitation des grands religions aux nouvelles spiritualités) - mercredi 21 février de 19h15 à 21h15. - Futur du travail - mercredi 14 mars de 19h15 à 21h15. - Neurosciences - mercredi 28 mars de 19h15 à 21h15. - Le récit transhumaniste - mercredi 11 avril de 19h15 à 21h15. - Anti-conférence de clôture - mercredi 25 avril de 19h15 à 21h15.