Accueil > Énergies renouvelables : opportunité ou nécessité ?

OADD 2100 - Énergies renouvelables : opportunité ou nécessité ?

Type d'enseignement : Séminaire

Semestre : Printemps 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Voir les plans de cours et bibliographies

Pré-requis

aucun

Descriptif du cours

Une triple révolution conduit les décideurs à l'aggiornamento des politiques publiques en matière d'énergie : la raréfaction des ressources fossiles, le changement climatique et l'accident de Fukushima. Comment l'Union européenne et, en particulier, la France relèvent ce défi qui est non seulement technologique mais aussi économique et sociologique ? Et quelles sont les voies à privilégier pour transformer ce qui semble être une fatalité en une opportunité ? La transition énergétique peut en effet être une chance pour notre pays et, plus encore, offrir un nouveau dessein au projet européen, soixante ans après le premier traité sur le charbon et l'acier. Faut-il encore qu'une vision et des outils, une méthode et des objectifs soient clairement définis et partagés par le plus grand nombre.

Enseignants

JACQUES LE SEIGNEUR, Vincent (Enseignant)

Mode de validation

La validation repose sur trois critères : le dossier à présenter sur un des sujets du cours, résumé sur un power-point présenté en cours (argumentaire avec bibliographie, coupures de presse et synthèses de rapports (8 points) ; la participation aux débats pendant le cours et l'apport d'informations et de documents versés au débat (6 points) ; la mise en forme écrite du dossier sous format informatique remis à la fin du séminaire à l'ensemble des participants (6 points).

Lectures principales demandées

La Troisième Révolution industrielle, Jeremy Rifkin

Lectures complémentaires demandées

les articles adressés par courriel avant le cours

Plans de cours et bibliographies

Ce plan comporte les jalons qui marqueront le déroulé du cours et feront l’objet d’autant d’exposés à l’exclusion des trois premières parties faites par l’enseignant et qui couvriront donc les trois premières séances. Il sera en outre complété pour chacun d’eux par la présentation d’une situation nationale faire par un(e) étudiant(e) en fonction de son pays d’origine et/ou de ses centres d’intérêt.

Session 1: L’énergie & l’Union européenne

  • La longue marche
  • Le sursaut de Lisbonne
  • De nouvelles perspectives

Session 2: Les énergies renouvelables en Europe :

  • Approche sectorielle (solaire, éolien, hydro, biomasse)
  • Objectifs communautaires et diversité des résultats
  • Comprendre les success stories

Session 3: La situation française

  • Les spécificités de la situation nationale
  • Limites et perspectives de l’électricité verte
  • Les enjeux en termes de croissance et d’emplois

Session 4: De la COP 21 à la COP 22 : les énergies renouvelables

  • Les objectifs affichés
  • Les outils de financements
  • Les nouveaux acteurs

Session 5 : France : énergie et décentralisation

  • Le retour des collectivités territoriales
  • Comparaisons européennes
  • L’évolution de l’opinion publique et des comportements

Session 6: L’approche économique et financière

  • Compétitivité et coût marginal
  • Les outils : Feed-in tariff, net mettering, appels d’offres
  • Labels et taxes : la tentation protectionniste
  • Evolution du tissu industriel et des majors
  • Organisation et modes de financement alternatifs

Session 7: Diversité des situations nationales

  • Analyse de quelques pays européens (Italie, Espagne, Grande-Bretagne)
  • La situation du Japon, une grande puissance au pied du mur
  • US et Pologne : Gaz de schiste contre renouvelable
  • Le jeu ambigu de la Chine

Session 8: Les enjeux technologiques

  • La question des réseaux et les smart-grid
  • Le stockage comme réponse à l’intermittence
  • Effacement et marchés de capacité

Session 9: De nouvelles coopérations:

  • Les enjeux en Méditerranée, sunbelt de l’Europe
  • L’accès à l’électricité pour les pays en développement
  • Le rôle des puissances pétrolières

Session 10: La transition énergétique

  • Les termes du débat au niveau global
  • La réponse française
  • L’approche allemande

Session 11: Eléments d’un nouveau paradigme

  • Auto-consommation ou auto-production
  • Smart house et smart city
  • Organisations inédites (coop) et modes de financement alternatifs

Session 12: Scénarii pour le futur

  • L’approche de Négawatt et les Enr
  • Les ENR en 2030 & 2050 : comparaison des scénarii de l’Ademe
  • Débat bilan sur le cours

Informations biographiques

Expert en politiques publiques de l’environnement et de l’énergie, Vincent JACQUES le SEIGNEUR a été journaliste dans la presse écrite. En 1997, il est appelé par la ministre de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement pour participer à son cabinet. Trois ans plus tard, il est nommé à la tête de l’Institut Français de l’Environnement (IFEN), le centre national des statistiques et de l’évaluation des politiques publiques, dont il sera le Directeur Général jusqu’en 2004. Après une courte période dans le privé, il revient au secteur public et devient, en 2006, Secrétaire général de l’Institut National de l’Énergie Solaire (INES), fonction qu’il occupera jusqu’en 2016. Il est par ailleurs maître de conférence à Sciences Po Paris où il enseigne les politiques publiques en matière d’énergies renouvelables. Depuis 2014, il est Président de l'Observatoire des énergies renouvelables (Observ’ER) qui édite, notamment, le Journal des Énergies Renouvelables, et de la Fondation Énergies pour le Monde qui fournit, depuis vingt-cinq ans, de l’électricité d’origine renouvelable en milieu rural dans les pays en développement.