Accueil > Océans, enjeux de sécurité et de défense pour la France

OAFP 3020 - Océans, enjeux de sécurité et de défense pour la France

Type d'enseignement : Enseignement électif

Semestre : Printemps 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

aucun

Descriptif du cours

Au 17ème siècle, Richelieu aurait déclaré : « Les larmes de nos souverains ont souvent le goût salé de la mer qu'ils ont ignorée ». Régis Debray a énoncé plus récemment que « le 21e siècle serait maritime ». Mondialisation et globalisation sont très probablement à l'origine d'une rupture sans précédent en ce début du XXIème siècle. Défense et sécurité, relations internationales, économie, sociétés humaines, énergie, environnement, etc., ressortissent aux enjeux maritimes sans précédents : la maritimisation est désormais en marche. L'objectif du séminaire est de présenter à des étudiants non spécialisés dans ce domaine, les nouvelles dépendances nationales aux océans et de les initier aux enjeux de sécurité et de défense maritimes et navals. La puissance étatique doit en effet pouvoir prévenir les risques et répondre aux menaces sectorielles ou globales tout en pesant sur l'échiquier international. La mer est un univers souvent méconnu où interviennent de multiples acteurs publics ou privés, licites ou illicites. Ce séminaire apporte aux étudiants de bonnes connaissances générales sur ces thématiques, indissociables d'une compréhension des enjeux nationaux et internationaux pour les prochaines décennies.

Enseignants

CASAL, Nicolas (Directeur de l'Enseignement (Centre d'études stratégiques de la Marine / Marine nationale))

Format pédagogique

Séminaire sous forme de cours magistraux d'1h30, suivis d'une séance d'échanges et de questions-réponses de 30 minutes.

Mode de validation

Triple évaluation : 1/ Mini mémoire individuel sous forme d'un article de synthèse de 4 à 7 pages sur un sujet à caractère naval ou maritime, dans le domaine des Relations internationales, de l'économie, de l'action de l'Etat en mer, de l'environnement, de la recherche, du droit..(50%). Les meilleurs travaux seront publiés dans une revue d'étude institutionnelle de la Marine nationale. 2/ Soutenance orale des travaux sous forme de « tables rondes » face un jury de professionnels (institutionnels et communiquants) (40%). 3/ Participation orale lors des conférences hebdomadaires (10%).

Lectures principales demandées

  • Christian Buchet – Cap sur l'avenir
  • Livre blanc, Défense et sécurité nationale, 2013
  • Revue de la Défense nationale – avril 2016 – stratégie maritime

Lectures complémentaires demandées

  • Cyrille P.Coutansais – Atlas des empires maritimes – Ed CNRS
  • Rapport d'information du Sénat sur la maritimisation (n°674 – 17 juillet 2012)
  • Cyrille P.Coutansais – La Terre est bleue – Ed Les Arènes - 2015