Accueil > Forces et faiblesses du cinéma français

OAFP 3165 - Forces et faiblesses du cinéma français

Type d'enseignement : Enseignement électif

Semestre : Printemps 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

Aucun

Descriptif du cours

A l'heure où la fréquentation et la production cinématographiques battent des records dans l'Hexagone (près de 210 M d'entrées en salle et plus de 280 films français produits en 2016) et font de la France le champion européen du secteur ; au moment où les films français (La Vie d'Adèle, Dheepan, La loi du marché, Mustang, Divines, Elle) se distinguent particulièrement à travers le monde, comment peut-on expliquer la bonne santé apparente du cinéma français ? Tandis que la part de marché du cinéma national en France demeure très bonne (entre 35 et 40% ces dernières années) et alors que notre 7ème art demeure régulièrement la 2ème cinématographie à s'exporter à travers le monde, quelles sont les principales évolutions structurelles du secteur et quelles sont les perspectives à moyen terme pour les films français en France et à l'étranger ? Au regard des différents débats qui agitent le secteur (Loi Création, Assises pour la diversité du cinéma, arrivée de nouveaux acteurs de la télévision et de l'internet, adaptation de la chronologie des médias), ce séminaire tentera de répondre à ces questions en expliquant l'originalité des mécanismes de soutien public et en donnant la parole aux principaux acteurs (publics et privés) du secteur (CNC, chaînes de télévision, fournisseurs d'accès, producteurs, distributeurs, exploitants, exportateurs, cinéastes, agents, directeurs de festival et d'institution).

Enseignants

  • LARDOUX, Xavier (Directeur du cinéma, Centre National du Cinéma et de l'image animée)
  • VELTEN, Margaux

Format pédagogique

A chaque séance, un petit groupe d'étudiants assure, dans un premier temps, une présentation du thème retenu sous forme d'exposés et de fiches. Chaque présentation sera l'occasion d'un échange et d'une reprise par l'enseignant. Dans un second temps, des acteurs représentatifs des différents métiers du secteur cinématographique viendront présenter leur travail et mettre en perspective l'actualité de chacun des thèmes retenus.

Mode de validation

Exposés, fiches, participation orale.

Charge de travail

Lecture d'un dossier, transmis par l'enseignant, avant chaque séance. Travaux notés : 1 exposé et 2 fiches par étudiant.

Lectures principales demandées

  • Rapports de Pierre Lescure (mai 2013) et de René Bonnell (janvier 2014)
  • Bilan annuel du CNC (mai 2014)
  • Rapport d'activité 2014 d'UniFrance films (juin 2015)
  • « La 25ème image » de René Bonnell ( 4ème édition – Gallimard)
  • « La règle de l'exception, l'écologie du cinéma français » de Olivier Alexandre (éditions de l'Ehess/ 2015)