Accueil > L'industrie de défense en trois actes : s'équiper, se financer, s'exporter

OAFP 3870 - L'industrie de défense en trois actes : s'équiper, se financer, s'exporter

Type d'enseignement : Enseignement électif

Semestre : Automne 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

Le cours est ouvert aussi bien aux étudiants familiers du monde de la défense qu'à ceux qui souhaiteraient découvrir ce milieu. En termes de lecture préparatoire avoir lu SERFATI Claude, L'industrie française de défense, La Documentation française, 2014, 200 p. serait un plus.

Descriptif du cours

L'industrie de défense est généralement méconnue alors même qu'elle contribue à la croissance économique et au rayonnement international des Etats qui lui consacrent des moyens. Si elle est l'objet d'une littérature scientifique abondante outre-Manche et outre-Atlantique, l'Université française ne lui consacre que peu d'études. Cette conférence propose de donner les clés de compréhension d'un milieu habitué à la confidentialité. Délibérément professionnalisante, cette conférence en trois actes est assurée par trois enseignants tous professionnels du monde la défense. Issus de trois univers professionnels complémentaires et liés au secteur de la défense (le conseil, l'industrie, la communication et le lobbying), ils livreront aux étudiants leur lecture d'un environnement d'appréhension parfois difficile. Au-delà des outils de compréhension de ce milieu atypique, ils attireront leur attention sur les opportunités professionnelles qu'il peut offrir tout en leur mettant à disposition les outils et savoir-faire de base pour les saisir. Cette conférence doit leur permettre de maîtriser les problématiques et les codes de l'industrie de défense en France et dans le monde, dans la double perspective : de la préparation aux concours administratifs pour lesquels une maîtrise de ces problématiques récentes et encore largement méconnues constitue un atout majeur tant à l'écrit qu'à l'oral ; de la préparation à un futur emploi dans le secteur de la défense où la connaissance de ces enjeux est indispensable aussi bien pour rejoindre un grand groupe industriel que pour exercer un emploi en périphérie de leurs activités (communication, conseil, etc.).

Enseignants

  • FARDE, Guillaume (Managing Partner (Cabinet Althing))
  • MATTENS, François (Directeur de la communication et des affaires publiques (GICAT))
  • PAPAEMMANUEL, Alexandre (Directeur grand compte renseignement (Airbus D&S))

Format pédagogique

Les séances se déroulent de la façon suivante : Le premier exposant s'exprime en 10 minutes maximum. Suivent 10 minutes de questions. Les 40 minutes restantes sont consacrées à la reprise. Les étudiants qui ont réalisé des fiches techniques sont mobilisés. A la suite d'une très courte pause, la deuxième heure se déroule ensuite sur le même principe : exposé, questions, reprise.

Mode de validation

La note finale est pondérée par deux types d'exercice : Un exposé (70%) : l'exposé est à choisir parmi la liste figurant sur le syllabus. Il fait l'objet d'une présentation individuelle. Le temps de parole alloué à l'exposant ne peut en aucun cas excéder 10 minutes. L'étudiant est invité à distribuer un document indiquant ses sources ainsi que le plan de son exposé. Une fiche technique (30%) : la fiche est à choisir parmi la liste figurant sur le syllabus. Elle a pour vocation d'apporter un éclairage de deux pages maximum sur une question précise. Elle doit être remise à l'enseignant en début de séance ou transmise par courriel la veille. NB : La note finale peut être augmentée d'un point supplémentaire en cas de participation active.

Charge de travail

L'étudiant devra réaliser un exposé (format grand oral de sortie) et préparer une fiche technique. Deux lectures préparatoires (courtes) seront proposées avant chaque séance.

Lectures principales demandées

  • FARDE Guillaume, Externaliser la sécurité et la défense en France Le cas des partenariats public-privé, Paris, Hermann, 2016
  • SERFATI Claude, L'industrie française de défense, La Documentation française, 2014, 200 p.