Accueil > État, capitalisme et mondialisation

OAFP 5175 - État, capitalisme et mondialisation

Type d'enseignement : Enseignement électif

Semestre : Printemps 2017-2018

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

Pas de pré-requis

Descriptif du cours

Si la mondialisation est un processus dynamique à l'œuvre depuis des siècles, elle ne s'est imposée véritablement que depuis une quinzaine d'années comme le fait structurant de l'évolution du monde. L'interdépendance économique s'est accrue, les crises sont devenues globales et l'ouverture internationale se poursuit. Parallèlement, les pouvoirs des Etats se sont érodés face à l'émergence de nouveaux acteurs et au rétrécissement des fonctions régaliennes. Pourtant, à la faveur de la crise financière depuis 2008, les Etats, qui sont une création historique récente, ont cherché à renforcer leurs fonctions premières : légiférer, réguler et assurer la sécurité, avec des résultats inégaux. La conférence abordera les multiples interactions entre les Etats, le capitalisme et la mondialisation.

Enseignants

  • CLERISSI, Gérard (Directeur des ressources et des compétences de la police nationale)
  • DAZIANO, Sébastien (Sous-directeur des finances de la police nationale)

Format pédagogique

Les 8 séances standard se déroulent ainsi : point d'actualité, exposé par trois étudiants, reprise de l'exposé par les professeurs et proposition d'une réflexion organisée sur la thématique proposée. Chacune de ces séquences donne lieu à des échanges et des débats pendant quelques minutes. 4 séances se dérouleront selon un schéma différent : la première permettra aux enseignants de présenter le programme et la méthode de la conférence ainsi que l'organisation du travail. Deux séances seront consacrées à un débat sur le thème "quelle France dans 20 ans au sein de la mondialisation ?" sur la base d'éléments de diagnostic et de propositions de réformes présentés par les professeurs et discutés en classe. Enfin, la dernière séance sera consacrée à un jeu de rôle sur fond de scénario de crise internationale permettant de présenter les bases de la négociation.

Mode de validation

La note de conférence se divise en trois travaux qui ont le même coefficient (30%). Chaque travail écrit sera rendu la semaine suivante avec une note et un commentaire. 1. L'exposé (1 par étudiant) : la maîtrise de l'oral est un élément indispensable à la réussite des concours administratifs et de l'insertion professionnelle. Les exposés sont présentés par deux ou trois étudiants. Ils sont d'une durée de 30 minutes, le respect du temps imparti étant un critère important. L'exercice devra s'effectuer de manière aussi détachée que possible de tout support écrit. Le maître de conférences effectue ensuite une reprise en posant des questions. L'exposé est une prestation orale qui doit convaincre l'auditoire, sur la forme comme sur le fond, grâce à la clarté du plan, la pertinence de la problématique et des exemples retenus, l'actualité des connaissances et l'aisance oratoire. 2. La fiche technique (1 par étudiant) : il s'agit d'un travail de synthèse. La fiche technique peut être une fiche de lecture ou un sujet délimité. La fiche doit être claire, concise et actualisée. L'utilisation raisonnable du style télégraphique est tolérée. La fiche doit être remise le lundi précédant la conférence. Il s'agit d'un exercice de synthèse de trois pages dactylographiées au maximum (times new romans 12, simple interligne). Les fiches seront ensuite diffusées, par mail, à l'ensemble de la conférence. Le travail sera brièvement présenté en conférence. 3. Les interrogations écrites (2) : elles ont vocation à vérifier l'acquisition des éléments de cours et la capacité des étudiants à les restituer de façon structurée et formalisée. Elles durent 45 minutes. 4. La note de participation Une note de participation pondère la moyenne obtenue par l'élève à la fin de la conférence avec un coefficient de 10% sur la note finale. 5.Le point d'actualité : il consiste, en dix minutes, à présenter oralement deux sujets de l'actualité politique, institutionnelle, économique et internationale par deux ou trois étudiants : soit 1 sujet par étudiant d'une durée de deux minutes et demie. La pertinence des sujets choisis ainsi que la mise en perspective seront valorisées. Il est intégré dans la note de participation.

Charge de travail

L'étudiant doit préparer pour la séance concernée les travaux dont il a la responsabilité : point d'actualité, fiche technique, exposé. Il n'est pas exigé de travail supplémentaire. Toutefois, la lecture régulière de la presse, la relecture des fiches-conducteurs des séances (remises par les professeurs lors du premier cours) sont des prérequis qui permettront à chacun d'optimiser sa participation au cours.

Lectures principales demandées

  • BRAUDEL Fernand, La dynamique du capitalisme, Flammarion Champs histoire 2008
  • SUR Serge, Les aventures de la mondialisation, La documentation française 2014
  • WALLERSTEIN Immanuel, Le capitalisme historique, La Découverte Repères, 1987
  • ALOMAR Bruno, Grandes questions européennes, Sedes – Armand Colin
  • HEILBRONER Robert, Les grands économistes, Editions du Seuil Points économie, 2001