Accueil > Politique comparée

ASPO 27F10 - Politique comparée

Type d'enseignement : Cours magistral et conférences

Semestre : Automne 2018-2019

Nombre d'heures : 72

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

aucun

Descriptif du cours

Le cours de politique comparée vise à sensibiliser les étudiants aux méthodes et objectifs de la comparaison dans le domaine de la science politique afin de les aider à appréhender le monde politique contemporain dans toute sa diversité. Il prolonge l'introduction à la science politique de première année par l'étude approfondie d'une région (l'Europe, l'Amérique Latine, le Moyen Orient etc..) et sa comparaison avec une sélection de cas extrarégionaux. Le cours nourrit, à partir d'une entrée régionale, une réflexion sur les dynamiques communes et sur la singularité des expériences politiques dans une perspective globale. Cet enseignement entend nourrir la réflexion sur le choix des termes de la comparaison, qu'il s'agisse d'Etats, de régimes, d'institutions, de systèmes électoraux, de clivages politiques, de mouvements sociaux, de personnel politique, de métier politique, de comportements ou de votes. Ces termes impliquent de s'interroger sur des questions d'échelle car la comparaison, loin d'être uniquement réservée au niveau stato-national, peut aussi porter sur les organisations d'intégration régionale ou sur les manières locales de faire de la politique. De même, la comparaison terme à terme devra également être arrimée à une réflexion sur la circulation des concepts, des formes institutionnelles, des problèmes publics et des pratiques politiques. Afin de rompre avec une vision statique des contextes sociopolitiques comparés, l'enseignement sera enfin ouvert à l'analyse du changement politique et des ruptures, qu'elles prennent la forme de révolutions, de crises ou de renouvellement de l'ordre politique. Les contextes à comparer ne sont pas prédéfinis, pouvant ainsi s'adapter à l'offre proposée par chaque campus. Le choix des termes répond à des questions épistémologiques et méthodologiques que l'enseignement développera. La politique comparée est avant tout une démarche qu'il s'agit d'expliciter. L'objectif consiste à aussi à valoriser les vertus heuristiques de l'historicisation, en montrant comment on compare divers contextes sociopolitiques, à partir de quelles données et en posant quelles questions. L'importance de la collecte et du traitement des données empiriques sera soulignée afin de préciser les conditions de possibilité d'une comparaison convaincante. Loin d'être limitée à des travaux de science politique, l'inspiration dans ce domaine sera puisée dans des œuvres aussi bien sociologiques qu'historiques, voire anthropologiques, en fonction de la sensibilité de l'enseignant.

Enseignants

  • BANEGAS, Richard (Professeur au CERI - Sciences Po)
  • EBOKO, Fred (Chargé de recherche à l'Institut de Recherche pour le Développement)

Format pédagogique

L'enseignement vise à transmettre des connaissances factuelles et analytiques sur les contextes comparés, à encourager la réflexion sur le statut de la comparaison et sur les diverses méthodes utilisées dans le domaine, et enfin à familiariser les étudiants avec des références bibliographiques classiques de la politique comparée. Il s'agira en particulier de s'interroger sur la pertinence et les limites de l'universel, sur l'éthnocentrisme et les vertus du décentrement du regard, sur l'importance de l'empirie et de l'historicité des phénomènes étudiés, sur l'applicabilité relative des concepts forgés dans le monde occidental, ainsi que sur la circulation et la traduction permanente des notions, normes et pratiques qui caractérisent l'activité politique contemporaine. Les thèmes et questionnements suivants sont appelés à être développés dans le cadre de cet enseignement : • Quels objets et quelles méthodes pour la comparaison ? • Les catégorisations de l'ordre politique résistent-elles à l'empirie (démocratie, autoritarisme, empire) ? • Existe-il des modèles de changement politique (crise, révolution, transition) ? • L'axe gauche-droite a-t-il une valeur comparative ? • La sécularisation des ordres politiques régresse-t-elle ? • Les élites politiques se ressemblent-elles ? • Le métier politique obéit-il à des règles fondamentales ? • L'évolution comparée des formes de participation politique traduit-elle une crise de l'élection comme procédure de sélection des élites ? • La démarche comparée conduit-elle à confirmer le diagnostic d'un malaise dans la représentation politique ? • Comment sont définis les usages de la violence selon les contextes politiques, historiques et sociaux ? • La corruption constitue-t-elle un invariant de la vie politique ? • Qu'y a-t-il d'universel dans les discours et pratiques du nationalisme ?

Mode de validation

Les modalités d'évaluation du cours et de la conférence de méthode sont les suivantes : - Un examen final écrit de 3 heures portant sur le cours (1/3 de la note finale) - Un mini-mémoire de recherche, type « paper » de 30.000 signes maximum, à dimension comparée, défini, présenté et évalué en conférence de méthode (1/3 de la note finale) - Deux notes de contrôle continu sont nécessaires pour valider le cours (1/3 de la note finale) : o Une présentation orale du mini-mémoire de recherche (15 à 20 minutes) en mettant l'accent sur la démarche méthodologique envisagée, la problématique et le plan. Un discutant sera assigné à chaque présentation. o La présentation/discussion d'un texte (lecture obligatoire)

Charge de travail

Quelques ouvrages généraux et comparatistes sur le politique en Afrique - Georges BALANDIER, Anthropologie politique, Paris, PUF, 1967 - Jean-François BAYART, L'Etat en Afrique. La politique du ventre, Paris, Fayard, 2006 (rééd.) - Christian COULON, Denis-Constant MARTIN (dirs.), Les Afriques politiques, Paris, La Découverte, 1991 - Mamadou GAZIBO, Introduction à la politique africaine, Presses de l'Université de Montréal, 2010 - Mamoudou GAZIBO, Céline THIRIOT, Le politique en Afrique. Etat des débats et pistes de recherche, Paris, Karthala, 2009 - Bamidele A. Ojo, Contemporary African Politics. A Comparative study of political transition to democratic legitimacy, Boston, University Press of America, 1999 - Peter Schraeder, African Politics and Society, New York, Bedford, 2000 - Alex Thompson, Introduction to African Politics, London & New York, Routledge, 2016

Lectures principales demandées

- Bertrand BADIE et Guy HERMET, Politique comparée, Paris, Armand Colin, 2001 (rééd.)

Lectures complémentaires demandées

  • - Danièle CARAMANI (ed.), Comparative Politics, Oxford, Oxford University Press, 2011 (rééd.)
  • - Mamadou GAZIBO, Jane JENSON, La Politique comparée, Montréal, Presses de l'Université de Montréal, 2004.
  • - Céline THIRIOT, Marianne MARTY, Emmanuel NADAL, dirs., Penser la politique comparée. Un état des savoirs théoriques et méthodologiques, Paris, Karthala, 2004
  • - Céline THIRIOT, Marianne MARTY, Emmanuel NADAL, dirs., Faire de la politique comparée : les terrains du comparatisme, Paris, Karthala, 2005.