Accueil > Les imaginaires technologiques I

KMIN 2105 - Les imaginaires technologiques I

Type d'enseignement : Séminaire

Semestre : Automne 2018-2019

Nombre d'heures : 12

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

Connaissances générales en Sciences Humaines et Sociales, curiosité vis-à-vis des arts, des univers ludiques, du design.

Descriptif du cours

Développer un regard critique sur “l'état d'une société” est une compétence primordiale pour être “acteur” de l'innovation, des nouvelles technologies et du numérique. L'enjeu est d'autant plus grand, quand on sait l'influence des technosciences sur les sociétés. Mais, comment prendre du recul sur ce tissu sociotechnique quand on lui appartient, tel un poisson dans un bocal, disait Marshall McLuhan ? Pour y parvenir, divers outils de distanciation sont disponibles, trois vous sont proposés dans le master ITN. Choisis pour leur complémentarité, ils permettent d'analyser les controverses contemporaines grâce à différentes méthodes (Sociologie, STS, Design) et différentes temporalités (passé, présent, futur). Cet atelier est donc divisé en trois sous-groupe, comme suit :
- Orélie DESFRICHES DORIA : Cartographie Numérique
- Max MOLLON : Controverse par le design fiction
- Stéphanie COIFFIER : Les imaginaires technologiques
Pour réussir cet exercice, trois démarches complémentaires sont présentées : la cartographie numérique, le design fiction et l'analyse des imaginaires technologiques. Chaque groupe suivra une démarche qui viendra compléter les deux autres. Concernant les sous-groupe “imaginaires technologiques” : Pour analyser une controverse, il faut comprendre ses dimensions imaginaires, c'est-à-dire les enjeux économiques, culturels, sociaux qui se jouent à travers des images, des fictions, des mythes, des symboles mais aussi des émotions et des sensations. Pour réussir cette exploration des imaginaires, il existe des outils d'analyse qui permettent d'en dresser le panorama, d'en modéliser les enjeux et de circonscrire des univers d'expériences. Dans cet atelier, on apprendra à utiliser ces différents outils et à les traduire en modèles et expériences. Ces résultats seront transmis aux deux autres groupes-ateliers sous la forme d'une proposition de panorama des imaginaires injectable dans la cartographie numérique et sous la forme d'univers d'expériences déclinables en design fiction.

Enseignants

COIFFIER, Stéphanie (Sociologue Ingénieur de Recherche)

Mode de validation

Modalités d'évaluation : Présentation orale des travaux par groupe Participation aux Workshops de mise en commun

Charge de travail

Une ½ journée par semaine est dédiée au travail en groupe

Lectures principales demandées

  • Idem : cours Théories des Imaginaires
  • Orélie Desfriches Doria,(2017), « Des controverses aux prises de décision : Entre argumentation et écritures numériques », dans (dir.) E. Reyes-Garcia et N. Bouhaï, « Design de systèmes hypermédias interactifs », ISTE Editions, Londres, 2017, p. 21-53.
  • Pierre Musso, Stéphanie Coiffier, Jean-François Lucas, Innover avec et par les imaginaires, Paris Manucius, 2014

Lectures complémentaires demandées

  • Idem : cours Théories des Imaginaires
  • Yves Citton, Pour une interprétation littéraire des controverses scientifiques, Collection Sciences en questions, Editions Quae, 2013.
  • Philippe Breton, 2008, Convaincre sans manipuler. Apprendre à argumenter, Paris, La Découverte, 151 p.
  • Francis Chateauraynaud, Argumenter dans un champ de forces. Essai de balistique sociologique, Paris, Editions Pétra, 2011.