Accueil > Philosophie politique de l'identité européenne

OAFP 5230 - Philosophie politique de l'identité européenne

Type d'enseignement : Enseignement électif

Semestre : Automne 2018-2019

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

Ce cours ne nécessite pas de connaissances philosophiques poussées. Son seul prérequis est un intérêt pour les enjeux théoriques et normatifs de l'intégration européenne ainsi que, plus largement, pour les débats suscités par les transformations contemporaines de la citoyenneté démocratique.

Descriptif du cours

Alors que l'Union européenne est en proie à de multiples crises, la question de « l'identité européenne » fait l'objet de débats très intenses. Étudier cette question dans la perspective d'une philosophie politique appliquée à l'intégration européenne, c'est d'abord se demander si la légitimation et la stabilisation de l'UE en tant que « polity » passent, ou non, par la quête d'Européanité (1) ; c'est aussi distinguer entre des conceptions plus ou moins « épaisses » du « nous » et de la communauté européenne (2) ; c'est tenter ensuite d'élucider la nature du pluralisme de l'UE, en lien avec le défi de « l'unité dans la diversité » (3) ; c'est enfin s'interroger sur le rapport de l'Europe à ses « Autres », internes ou externes (4). Loin d'être abstraites, ces problématiques, qui constitueront les quatre parties du cours, invitent à examiner ce qu'a de proprement politique la question de l'« identité européenne ». Tel sera le fil conducteur de cet enseignement, dont le contenu entre en résonance directe avec les controverses actuelles sur le sens même – tant la signification que l'orientation – du projet européen.

Enseignants

PELABAY, Janie (Chargée de recherche-CEVIPOF, Sciences Po)

Format pédagogique

Les séances du cours seront séquencées de la manière suivante : - un cadrage théorique (notions, enjeux, débats et positions en présence) du thème de la séance ; - un (ou deux) exposé(s) suivi(s) d'une discussion ; - une réflexion collective dirigée par l'enseignante, permettant d'approfondir les points clés de la séance et de confronter les points de vue argumentés sur la question.

Mode de validation

La note finale de contrôle continu sera basée sur : - un exposé (10 minutes), dont le plan détaillé devra être diffusé/distribué en cours et dont le texte entièrement rédigé devra être remis à l'enseignante (30%) ; - un research paper sur un sujet transversal donné en début de semestre, d'une longueur d'environ 2500 mots et qui devra être rendu à la séance 11 (40%) ; - des fiches de lecture à réaliser pour chaque séance (20%) ; - une intervention en tant que « discussant » d'un exposé ainsi que les contributions à la réflexion collective (10%).

Charge de travail

Outre les lectures nécessaires à la réalisation de l'exposé et du research paper, le travail hebdomadaire consistera à : (1) lire un texte (en français ou en anglais) et à réaliser une fiche de lecture d'une page maximum résumant ce texte et (2) à préparer des questions sur le thème de la séance en vue de la discussion de l'exposé et de la participation au débat.

Lectures principales demandées

  • Jean-Marc FERRY (dir.), L'Idée d'Europe. Prendre philosophiquement au sérieux le projet politique européen, Paris, Presses Universitaires de Paris Sorbonne, coll. “Philosophie appliquée”, 2013
  • Jürgen NEYER and Antje WIENER (eds.), Political Theory of the European Union, Oxford, Oxford University Press, 2011
  • Justine LACROIX, L'Europe en procès. Quel patriotisme au-delà des nationalismes ? Paris, Cerf, 2004