Accueil > Philanthropie et politiques publiques : des acteurs complémentaires au service de l’intérêt général

OAFP 5350 - Philanthropie et politiques publiques : des acteurs complémentaires au service de l'intérêt général

Type d'enseignement : Enseignement électif

Semestre : Automne 2018-2019

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

Aucun pré-requis

Descriptif du cours

Quel est le poids du secteur philanthropique dans le monde, et quelles sont les spécificités de ses méthodes ? Comment les fondations françaises se situent-elles au niveau international ? Quelle est la légitimité des méga-philanthropes ? La philanthropie est-elle en mesure de réduire les inégalités ? Quels sont les nouveaux vecteurs de développement du mécénat ? La philanthropie est aujourd'hui en pleine expansion, en France et dans le monde, ce qui amène ses acteurs à avoir une importance croissante dans la société. Cet enseignement vise à comprendre la philanthropie (son fonctionnement, ses pratiques, ses enjeux), en lien avec les politiques publiques, en posant la question du rôle des acteurs philanthropiques (fondations, entreprises mécènes, donateurs individuels, etc.) dans l'intérêt général. A l'heure de l'interaction croissante entre acteurs publics et privés, du développement des pratiques du privé dans la sphère publique et des transformations de l'Etat, il est particulièrement intéressant de s'intéresser aux liens de convergence, de concurrence et de collaboration qui existent entre les deux secteurs, mais également à la manière dont se mettent en place des relations privilégiées entre acteurs philanthropiques et acteurs étatiques. Plusieurs thématiques seront abordées - l'histoire de la philanthropie, son cadre juridique, ses structures, ses acteurs, ses outils -, en les croisant avec des enjeux sociaux majeurs (les inégalités, la démocratie, l'engagement), avec des applications dans tous les domaines des politiques publiques (éducation, emploi, santé, culture, développement international etc.).

Enseignants

DE NERVAUX, Laurence

Format pédagogique

Chacune des séances fera l'objet d'une présentation détaillée du thème spécifique. Elle sera ensuite marquée par une discussion autour des articles qui étaient à lire, puis un exposé sur une étude de cas précise, qui sera ensuite commentée collectivement. Il arrivera également que des intervenants soient invités pour évoquer leur expérience.

Mode de validation

La validation de l'enseignement portera sur trois éléments : participation en classe (10%), exposé (40 %), paper (60%)

Charge de travail

Les étudiants devront lire un ou deux articles pour préparer chaque séance et chaque étudiant devra présenter un exposé pendant le semestre

Lectures principales demandées

  • DEBIESSE François, Le mécénat, Paris, Presses universitaires de France, 2007
  • LAMBELET Alexandre, La philanthropie, Pairs, Presses de Sciences Po, 2014
  • ZUNZ, Olivier, La Philanthropie En Amérique: Argent Privé, Affaires d'Etat. Fayard, 2012.

Lectures complémentaires demandées

  • ABELES Marc, Les Nouveaux riches. Un ethnologue dans la Silicon Valley, Paris, Odile Jacob, 2002, 278 p.
  • GUILHOT Nicolas. Financiers, Philanthropes. Vocations éthiques et reproduction du capital à Wall Street depuis 1970. Paris : Raisons d'Agir, 2004, 222 p.
  • MAUSS Marcel, Essai sur le don, Forme et raison de l'échange dans les sociétés archaïques, Paris, Presses universitaires de France, 2007 [1e édition 1925]
  • OSTROWER Francie, Why the Wealthy Give: The Culture of Elite Philanthropy, Princeton University Press, 1997
  • ROSANVALLON Pierre, La Crise de l'Etat-Providence. Paris, Le Seuil, 1981, 183 p.