Accueil > Sciences et sociétés

BEXP 25F01 - Sciences et sociétés

Type d'enseignement : Cours magistral et conférences

Semestre : Printemps 2019-2020

Nombre d'heures : 18

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

aucun

Descriptif du cours

Les innovations scientifiques et techniques ont pris une place prépondérante dans l'organisation et le fonctionnement des sociétés contemporaines ; elles soulèvent de nombreuses questions auxquelles les scientifiques ne peuvent répondre seul-e-s. Outre l'importance des politiques scientifiques et techniques proprement dites, des enjeux relatifs au climat, à la santé, à l'alimentation, à l'urbanisme, à la protection de l'environnement et de la biodiversité exigent de repenser les relations entre sciences et sociétés. Inspiré des Sciences and Technology Studies (STS), le cours « sciences et sociétés » poursuit quatre objectifs pédagogiques principaux : ● il entend tout d'abord contribuer à l'analyse de la production des connaissances dans la constitution d'un ordre social et politique ; ● il le fait en proposant une approche sociologique de la diversité et de la spécificité des pratiques scientifiques ; ● il cherche à aborder les enjeux de pouvoir soulevés par les sciences et les technologies en sociétés (expertises, controverses, régulations…) ; ● il propose de mobiliser des méthodes des sciences sociales pour aborder les incertitudes suscitées par des innovations scientifiques et techniques et, grâce au regard critique permis par ces méthodes, permettre aux étudiant-e-s d'intervenir dans des débats jusqu'alors considérés comme étant seulement l'affaire de spécialistes. Pour ce faire, les étudiant-e-s sont d'abord invité-e-s, à suivre un cours magistral de dix heures, pour parcourir une diversité d'institutions scientifiques, s'interroger sur les formes du raisonnement et sur l'identité des différents acteurs et groupes sociaux impliqués, envisager la manière dont les problématiques scientifiques sont associées à des enjeux technologiques ou politiques, en termes d'expertise publique notamment. Le cours propose une progression en cinq séances : 1. La co-production des connaissances et de l'ordre social 2. Les travailleurs de la preuve 3. La conquête des savoirs. Sciences, Etats, industries 4. Les conceptions de systèmes socio-techniques 5. Les démarcations mouvantes entre experts et profanes Parallèlement, huit heures de conférences de méthode en groupes de 24 permettent aux étudiant-e-s d'avoir une appréhension plus pratique des enjeux sociaux de la science, à partir de l'étude de controverses scientifiques passées ou contemporaines. Les conférences de méthode seront articulées autour d'un nombre restreint de dossiers thématiques sur lesquels les étudiant-e-s seront appelé-e-s à travailler, en restituant et discutant collectivement les résultats de leurs explorations.

Enseignants

BENVEGNU, Nicolas (Directeur du programme Forccast et chercheur au médialab de Sciences Po)

Mode de validation

L'évaluation se fait en deux temps : ● un devoir sur table permettra d'évaluer les connaissances acquises par les étudiant-e-s en ayant suivi le cours magistral. Ce devoir donne lieu à une note individuelle qui compte pour 50% de la note finale ; ● les étudiant-e-s réaliseront ensuite une enquête collective par groupe de quatre au sein de leur conférence de méthode. L'enquête prendra pour point de départ un site de leur choix, validé par leur chargé-e de conférence (Académie des sciences, Jardin des plantes, Centre hospitalier universitaire, projet d'aménagement du territoire…) qui permet d'aborder simultanément des connaissances en cours d'élaboration et leur discussion en société. Le sujet pourra s'inspirer de l'étude du dossier thématique abordé en conférence et suivra la méthodologie acquise lors de son exploration. Le travail d'enquête et d'analyse sera guidé et accompagné par le chargé-e de conférence et le résultat sera remis sous la forme d'un dossier d'une dizaine de pages. Il donnera lieu à une note collective, par groupe de quatre, qui compte pour 50% de la note finale.

Lectures principales demandées

  • BERTRAND, Romain, Le Détail du monde. L'art perdu de la description de la nature, Paris : Seuil, 2019.
  • JASANOFF Sheila (Ed.), States of Knowledge: The Co-Production of Science and the Social Order, Routledge, 2004.
  • LATOUR, Bruno, WOOLGAR, Steve, La vie de laboratoire. La production des faits scientifiques. Paris : La Découverte, 2006 (1979).
  • SCHAFFER, Simon, La fabrique des sciences modernes, Paris : La Découverte, 2014.
  • HECHT Gabrielle, Le rayonnement de la France : énergie nucléaire et identité nationale après la Seconde guerre mondiale, Paris, La Découverte, 2004 (1998).

Maîtres de conférences

  • BENVEGNU, Nicolas (Directeur du programme Forccast et chercheur au médialab de Sciences Po)
  • BROSSARD ANTONIELLI, Alila (Doctorante contractuelle à l'EHESS)
  • CASANOVA, Vincent (Professeur agrégé d'histoire)
  • COINTE, Béatrice M. (Chargée de recherche CNRS au CSI-i3)
  • DEPOUES, Vivian (Chef de projet Adaptation au changement climatique à l'Institut de l'économie pour le climat)
  • DROZDZ, Martine (Chargée de recherche CNRS au LATTS (Laboratoire techniques territoires et sociétés))
  • MITROI, Véronica (Post-doctorante Sorbonne Université, Institut d'Ecologie et des Sciences de l'Environnement de Paris (iEES Paris))
  • TALVARD, Félix (Doctorant au CSI, Mines Paristech)
  • TARI, Thomas (Sociologue au médialab de Sciences Po)
  • VAILLY, Martin (Doctorant à l'Institut Universitaire Européen de Florence)
  • VERROUST, Vincent (Doctorant au Centre Alexandre-Koyré, EHESS)
  • VIOLLE, Alexandre (Post-doctorant au Centre d'étude des mouvements sociaux, EHESS)