Accueil > Enjeux socio-politiques des données : dynamiques et controverses

KEMI 2180 - Enjeux socio-politiques des données : dynamiques et controverses

Type d'enseignement : Séminaire

Semestre : Printemps 2019-2020

Nombre d'heures : 12

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

aucun

Descriptif du cours

Open Data, Big Data, données personnelles, smart disclosure & digital labor : la donnée est au cœur de l'ensemble des problématiques numériques. Si elle a émergé récemment comme un enjeu spécifique, la donnée est pourtant utilisée depuis longtemps sous différentes formes comme outil de gouvernement et de pilotage des entreprises et des institutions publiques. Ce cours vise à introduire cet objet complexe et mal identifié qu'est la donnée. En mobilisant conjointement analyses académiques et expériences professionnelles, littérature scientifique et études de cas, ce cours est structuré autour de grandes controverses qui permettent d'introduire les enjeux technologiques, politiques, économiques et sociaux liés aux données.

Enseignants

  • COURMONT, Antoine P. (Chargé d'Etudes à la CNIL/Chercheur Centre d'Etudes Européennes - Sciences Po)
  • JAEGER, Guillaume J. (Consultant en stratégie digitale - La Netscouade)

Format pédagogique

Le cours est structuré autour de grandes controverses qui permettent d'introduire les enjeux liés aux données. A chacune des séances, des groupes d'étudiants seront chargés de prendre position et de débattre à partir d'une recherche documentaire réalisée préalablement. Ce débat s'ouvrira à la discussion collective alimentée de références théoriques et d'exemples par les enseignants. Ces exercices doivent permettre d'introduire aux étudiants différentes perspectives (techniques, économiques, politiques, sociales) sur les données tout en leur apprenant à prendre position dans une controverse sociotechnique en mobilisant différents registres argumentaires (idéologiques, éthiques, académiques, pragmatiques, techniques, etc.).

Mode de validation

Deux exercices complémentaires seront demandés pendant le semestre : • Un travail collectif de préparation et de présentation d'un argumentaire défendant une position dans la controverse qui introduira chaque séance. • Préalablement, un travail individuel de rédaction d'une courte note synthétisant soit un article scientifique, soit le cadre règlementaire, soit un cas exemplaire.

Charge de travail

Les étudiants doivent réaliser deux travaux au cours du semestre (un travail individuel et un travail collectif) visant à nourrir les controverses structurant les séances du cours. Il leur est également demandé une veille régulière sur les sujets des données et du numérique. Enfin, la lecture des références bibliographiques ainsi qu'une participation orale sont fortement encouragées.

Lectures principales demandées

  • CARDON Dominique, A quoi rêvent les algorithmes. Nos vies à l'heure des big data, Paris, Seuil, 2015, 112 p.
  • DENIS Jérôme, Le travail invisible des données. Éléments pour une sociologie des infrastructures scripturales, Paris, Presses des Mines, 2018, 206 p.
  • DESROSIERES Alain, Prouver et gouverner. Une analyse politique des statistiques publiques., Paris, La Découverte, 2014, 283 p.
  • ESPELAND Wendy Nelson et STEVENS Mitchell L., « A Sociology of Quantification », European Journal of Sociology, 2008, vol. 49, no 03, p. 401‑436.
  • KITCHIN Rob, The data revolution: Big data, open data, data infrastructures and their consequences, London, SAGE publications, 2014.