Accueil > Génocides et violences extrêmes

F1IS 4530 - Génocides et violences extrêmes

Type d'enseignement : Séminaire

Semestre : Printemps 2020-2021

Nombre d'heures : 24

Langue d'enseignement : français

Pré-requis

aucun

Descriptif du cours

De l'Arménie à l'Etat islamique, ce cours donne des outils d'analyse pour comprendre les génocides et violences extrêmes. Il s'appuie sur des études de cas et des analyses comparatives. Il questionne la notion de "génocide", ses diverses définitions et emplois abusifs. Des questions transversales seront discutées : y a-t-il des circonstances favorables à la perpétration d'un massacre ? Quel est le rôle de la propagande? Comment "expliquer" la conduite des tueurs ? La "banalité du mal" avancée par Hannah Arendt se vérifie-t-elle toujours ? Pourquoi des personnes du même voisinage en arrivent-elles à tuer leurs proches ? La seconde partie introduit des questions éthiques et pratiques : qui peut témoigner de ce qui s'est passé? Comment faire la paix après des massacres? Comment juger les criminels de masse? Faut-il croire à la réconciliation ? Peut-on prévenir un génocide ?

Learning Outcomes

1. Donner à penser des « événements monstres » considérés comme impensables

2. A partir de l'étude de ces formes de violences extrêmes, proposer des outils d'analyse qui permettent de mieux comprendre les conflits en général et la guerre en particulier.

3. Susciter la discussion collective autour de ces sujets très sensibles.

4. Inciter les étudiants à faire preuve d'une grande rigueur dans leur propos sur des questions passionnelles qui suscitent la guerre des mémoires.

Professional Skills

Capacité d'analyse, de synthèse, développement de l'expression orale, recherche d'informations fiables, capacité à écouter des points de vues opposés sur des sujets inflammables

Enseignants

  • BILLEAU, David J. (Etudiant doctorant)
  • SEMELIN, Jacques (Directeur de recherche CNRS, CERI Sciences Po)

Format pédagogique

Correction des papers avec commentaires envoyés par mail.

Mode de validation

Les étudiants auront à analyser, critiquer et à échanger sur les mérites et limites des textes devant être lus chaque semaine autour d'un thème ou d'une approche donné. Pour chaque rencontre, les étudiants devront présenter une évaluation critique des textes, faire ressortir leurs forces/faiblesses, leurs liens avec les autres lectures, et soumettre 3-4 questions pour discussion. (30% de la note finale) Deuxième exigence : la participation active des étudiants dans la discussion du thème de la séance du cours. Il est aussi souhaitable de faire ressortir des liens avec l'actualité. (20% de la note finale)

Enfin, un final paper (4000 et 5000 mots, bibliographie comprise) dont le thème sera défini avec le professeur sera demandé à la fin du cours (50% de la note finale)

- Exposé oral – 30%

- Participation en classe – 20%

- Final papers – 50%

Charge de travail

- In Class Presence: 2 hours a week / 24 hours a semester

- Reading and Preparation for Class: 5 hours a week / 60 hours a semester

- Research and Preparation for Group Work: 2 hours a week / 24 hours a semester

- Research and Writing for Individual Assessments: 3 hours a week / 36 hours a semester

Lectures principales demandées

  • 1. Jacques Semelin, Purifier et Détruire, Usages politiques des massacres et génocides, Points essais, Seuil, 3e Ed. 2017 (available in english Columbia University Press)
  • 2. Abram De Swaan, Diviser pour tuer. Les régimes génocidaires et leurs hommes de main, Seuil, 2016 (available in English Yale University Press, 2015)
  • 3. Christopher 3. Browning, Des hommes ordinaires. Le 101e bataillon de reserve de la police allemande et la Solution finale en Pologne, ed Tallandier, 2007 (available in English HarperCollins Publisher)

Lectures complémentaires demandées

  • 4. Dumas Hélène, Le génocide au village : Le massacre des Tutsi au Rwanda, Le Seuil, 2014
  • 5. Semelin Jacques et coll., La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage, Paris, Presses de Sciences Po, 2008 (available in english, Oxford University Press, 2011).
  • 6. Sands Philip, East-West Street. On the Origins of “Genocide” and “Crimes Against Humanity”, Londres, Weidenfeld & Nicolson, 2016.